L’intérim de Yvon Jadoul au coaching n’aura duré que deux semaines.

Il y a un peu plus de deux semaines, UB Woluwe annonçait que pour des raisons d’ordre privé Yvan De Vreught avait fait part de sa décision de prendre du recul par rapport à l’équipe fanion de UBW.

Une solution en interne était dégagée avec la TDM2 confiée dans la foulée à Yvon Jadoul, qui avait veillé à la préparation de l’équipe en pré-saison et qui était le coach des U21 régionaux. Ces derniers étaient repris par Yvan De Vreught, une façon d’indiquer que le coach De Vreught - déjà pas mal occupé en tant que coordinateur des jeunes aux Antwerp Giants - ne prenait pas congé de Woluwe. À l’origine de cette décision, une altercation avait opposé à l’entraînement l’emblématique capitaine Kabangu au jeune Sacha De Vreught. Sous Yvon Jadoul, UBW a enregistré deux défaites. Celle de vendredi dernier dans le derby face au RPC Anderlecht (70-89), un adversaire moins bien classé, avait révélé comme une sorte de malaise dans l’équipe.

Il semble que certains systèmes de jeu proposés par le nouveau mentor n’aient pas remporté l’adhésion des jeunes ouailles woluwéennes. Une remise en question de certains principes aurait été formulée en début de semaine lors de l’entraînement. Yvon Jadoul et John Kabangu auraient modérément apprécié cette tentative de mini-putsch et auraient démissionné dans la foulée.

UBW a communiqué hier soir : "Nous confirmons le retour de Yvan De Vreught à la tête de la TDM2 et les départs conjugués de Yvon Jadoul et Jonathan Kabangu. Nous remercions de tout cœur Yvon pour sa disponibilité lors de cet intérim et son abnégation dans la tâche et comprenons sa démarche. Jonathan restera l’une des grandes figures du club. Nous actons son retrait en faveur des jeunes et le remercions pour tout ce qu’il a fait pour United tant sur le terrain qu’en dehors. Nous saurons toujours les accueillir à la salle Malou."