La Raal a souffert face à Givry: une occasion, un but et trois points.

Sans jamais réellement réussir à mettre en difficulté Bartholomé, le portier de Givry, dans le premier acte, La Louvière devait attendre la 52e minute de jeu pour voir François accrocher Louagé à l’entrée de la surface. Renquin se chargeait de la transformation et inscrivait dans la foulée son 8e but de la saison.

Malgré une grosse pression de Givry, sur un terrain rendu très difficile avec les fortes chutes de pluie, la Raal arrivait à conserver son maigre viatique. "C’est la grande différence depuis plusieurs semaines, racontait Quentin Louagé, le donneur d’assists. Avant, ce genre de match là, on n’arrivait pas à le gagner. Maintenant, on arrive à conserver l’avance jusqu’au bout. Et lors de la première mi-temps, on a fait le gros dos pour ne pas prendre un but alors que Givry nous malmenait. Du coup, le coach a changé la tactique et dès la mise en pratique, grâce à ce gros pressing, on a obtenu ce but."

Un but obtenu sur un penalty que certains décrivaient comme léger. Le principal intéressé reconnaissait avoir été futé. "Je suis bien lancé en profondeur et le joueur de Givry vient légèrement me toucher. Je joue bien le coup, expliquait Quentin Louagé. Il aurait pu aussi bien siffler une faute contre moi."

Ce résultat permet à La Louvière de rester la meilleure équipe de la deuxième tranche avec un bilan de 16/18. Un succès qui permet aussi à la Raal de s’isoler à la quatrième place du classement général à deux petits points de la deuxième place.