Le club louviérois a déjà enregistré plus d'abonnés que la saison précédente.

Alors que sa troisième saison en D2 ACFF n’a pas encore commencé, la Raal peut déjà parler de réussite.

Non pas encore en termes de résultats sportifs mais du côté des abonnements. Il y a quelques semaines, le club louviérois avait d'ailleurs lancé une campagne spéciale avec des prix plus qu’attractifs jusqu’au 30 juin, histoire de booster un peu les ventes. Pari réussi.

Quelques jours plus tard, la Raal se réjouit de voir le nombre d’abonnés augmenter, « flirtant » même avec les 300. D’ailleurs, le 300e abonné "n’aura pas soif" lors des matches si on en croit le club. Le club s’attend, avec la saison qui se rapproche de plus en plus, à voir de nouveaux membres acheter le précieux sésame.

"On compte déjà plus d’abonnés que lors de la première saison (± 250) et nettement plus que l'année passée où ça avait grandement chuté. Depuis la renaissance de la Raal, on se dirige vers un record d'abonnements", explique Mario Cordisco.

Les prix "braqués" de fin juin expliquent certainement cette hausse.

"Ça a sûrement joué, les tarifs étaient quand même assez attractifs. Les groupes de supporters ont aussi joué le jeu avec un nombre d'abonnés plutôt conséquents par rapport à l'an passé. Je pense qu'il y a aussi une certaine impatience qui se fait ressentir. Depuis mars, ils sont privés de match."

Habituée à évoluer avec un public nombreux, la Raal pourrait recevoir donc encore plus d’encouragements cette saison qui, en tout cas on l'espère du côté de Saint-Julien à Bracquegnies, sera la dernière en D2ACFF. De là à viser la barre des 1000 abonnés… "Non, ca me paraît encore un peu trop élevé. Mais un stade bien garni, ça fait toujours plaisir."