C’est anecdotique et cette défaite de samedi soir contre Alost en amical vient juste gonfler un tableau statistiques. N’empêche qu’elle est à souligner car les Loups de Frédéric Taquin n’avaient plus connu la défaite (amicaux et officiels confondus) depuis octobre 2019 et le triste Raal-Stockay, qui avait alors servi d’électrochoc pour amorcer leur remontada au classement.

"Ce n’est qu’un match amical mais c’est toujours désagréable de perdre", lance Frédéric Taquin. "Je suis un compétiteur et même en amical, je déteste perdre."

10 matches déjà

Ce résultat vient surtout briser la série de victoires en amical que les Loups version 2020-2021 avaient enclenché neuf matches auparavant. "On a un peu eu de la malchance mais Alost, c’est du solide. C’est une équipe qui va jouer le montée en Nationale 1 !"

Les Louviérois ne sont donc pas imbattables et après dix matches face à des adversaires dont le niveau est allé crescendo au fur et à mesure du calendrier, le bilan reste toutefois bien plus que satisfaisant même si cette dernière rencontre a soulevé certaines inquiétudes.

"Le but encaissé est une erreur de concentration. Un tel but ne peut absolument pas nous arriver en championnat. Je pense que la lassitude s’était un peu installée après cet enchainement d’amicaux sans véritable compétition. Surtout derrière. Car devant, il y a toujours l’enjeu d’aller marquer. Déjà contre le Crossing, j’avais pu le constater mais on avait eu un peu de réussite."

Le mercato toujours d'actualité pour la défense et l'attaque

En championnat, les Verts ne devront pas attendre d’avoir de la réussite pour vaincre, il faudra assumer et faire le boulot. 

Alors qu’en coulisses, le club cherche à obtenir sa place en Nationale 1, le staff observe l’intégration des nouveaux (Valcke, Pierre-Charles, Matoka, Azevedo, Bouffous, Wallaert, Wildemeersch, Virgone) et continue à sonder le marché. 

La priorité des dernières semaines de trouver le remplaçant de Thomas Depotbecker n’a pas changé mais les plans peuvent évoluer. "On cherche en effet toujours un attaquant mais on manque peut-être de concurrence pour la défense centrale. Idéalement, le gars qu’on recherche doit pouvoir être titulaire et dans ce sens élever le niveau de l’équipe et de ses concurrents. Au départ, Matoka avait été recruté pour ce poste mais finalement, il apporte plus de concurrence sur le flanc. Quant à Quentin Louagé, il est beaucoup plus fort et apporte tellement au milieu que je ne compte plus trop l’utiliser en défense centrale."

Déjà de belles satisfactions

Avec huit nouvelles têtes, le groupe a conservé tout de même l’ossature qui a permis à la Raal de rester invaincue pendant des mois en D2 ACFF. 

Parmi les nouveaux, certains arrivent toutefois à se mettre en évidence. On pense tout de suite à l’attaquant français Willem Pierre-Charles qui marque comme il respire. Le coach est toutefois loin d’avoir son onze de base en tête. 

"Les 14-15-16 se dessinent évidemment mais on sait aussi que l’équipe qui entame le championnat n’est pas forcément celle qui le termine. Plusieurs joueurs m’ont laissé une bonne impression mais nous ne sommes encore qu’en préparation. Le bilan est satisfaisant et ils répondent à l’attente."

Vendredi, les Louviérois affrontent Renaix, une autre équipe de D2 flamande avant l’entrée en lice en Coupe de Belgique le week-end prochain.