Centre L’ENL Water-Polo est toujours invaincue en Superligue après cinq matchs.

Après une saison historique l’ayant vue se hisser en playoffs, l’ENL surfe sur cette réussite pour ce début de saison. C’est bien simple, les Loups sont en tête de la Superligue et sont surtout toujours invaincus après cinq matchs.

Une statistique et une situation qui n’étonnent pas forcément au Point d’eau de La Louvière.

"Oui et non, en fait", commence le capitaine, Olivier Huart. "Vu le calendrier et le niveau, je ne suis pas surpris."

Il est vrai que jusqu’à présent les Louviérois ont affronté des équipes bien à leur portée sur papier, avec en prime un partage contre Courtrai, membre actuellement du top 4.

"Tournai, à la base, on ne connaissait pas trop leur niveau avec un nouveau coach et de nouveaux joueurs. Au final, notre classement est une bonne chose mais ça peut être normal."

On le sait, La Louvière mise beaucoup sur ses jeunes joueurs, déjà pourtant expérimentés en D1, auxquels les papys apportent une touche d’expérience.

Mais ce statut de leader, cela reste nouveau pour la majorité de l’équipe.

"Je ne pense pas que ça mettra de la pression. Au contraire, tout ce que nous prenons, c’est du bonus car pour l’instant on a gagné le match qu’il fallait. On a pris nos marques dans ce nouveau championnat. On sait qu’on veut aller chercher quelque chose mais je pense que ça doit plus nous libérer que nous mettre de la pression."

Si au début de saison l’objectif formulé était seulement de faire mieux que la 4e place finale de la défunte saison, les Loups ne veulent pas revoir forcément leurs ambitions à la hausse.

"Faire mieux sera tout de même de terminer troisième. On sait aussi qu’on ne prend pas beaucoup de buts et que c’est toute l’équipe qui progresse par rapport à la saison dernière. Si on fait mieux que la troisième place, tant mieux. Anvers a été costaud, on doit pouvoir aller les chercher, ils nous convenaient bien la saison dernière. On sait jamais aussi sur un match face à Mouscron."