Centre À 39 ans, Gaël Huysman a décidé de ranger définitivement ses crampons.

Gaël Huysman, c’est le genre de joueur que rêveraient d’avoir tous les entraîneurs : bosseur, disponible, discret, toujours souriant et surtout fidèle.

Ce papa de trois enfants est en effet plutôt adepte des longs séjours dans les clubs par lesquels il est passé : six ans à Leval, quatre ans à Houeng (son dernier club) ou encore six ans à Anderlues au total. "C’est vrai que, mis à part l’année à Saint-Vaast/Trivières, j’ai toujours préféré durer" , se souvient cet arrière latéral. "J’aime bien cette particularité de clubman. Pourquoi changer chaque année. L’herbe n’est pas forcément toujours plus verte ailleurs."

Après trente-deux ans à taper dans le ballon, Gaël Huysman range donc définitivement son sac. "Ce n’est pas vraiment à cause de l’âge, même si j’arrive à 40 ans, mais plutôt vu mes activités professionnelles. Je passe indépendant dans l’électricité. Ça allait devenir compliqué. Et puis, j’irai voir mon fils jouer le dimanche matin, comme ça."

Alors qu’à Binche , là où il a débuté, on a relancé une nouvelle dynamique pour la RUS, il a préféré ne pas changer d’avis. "C’est vrai que ça aurait pu boucler la boucle puisque c’est là que j’ai commencé le football. Mais je n’ai pas de regrets. Mon choix avait été fait avant et, d’ailleurs, je n’ai pas eu de contacts avec eux. Je suis super heureux de voir ce club revivre. Ma décision n’a rien à voir non plus avec les remaniements qui s’opèrent à Houdeng. C’était juste le bon moment."

Lors de son dernier match à Houdeng, il a d’ailleurs été chaleureusement fêté. Preuve que, malgré sa discrétion, il a marqué ces quatre dernières saisons. Des souvenirs, il en a plusieurs.

"À chaque fois, je suis tombé dans un magnifique club. J’ai été champion de P2 avec Anderlues, je suis monté en Promotion avec Leval. Lors de la première saison, j’ai d’ailleurs joué les trente matchs. Hormis une sortie pour un petit coup, j’ai tout joué. À Houdeng, j’ai aussi connu une montée. Mis à part quand j’ai eu la jambe cassée, toute ma carrière n’est que satisfaction."