Le club a présenté son effectif et son staff tout en avançant sur d’autres dossiers.

Le sourire et l’ambiance étaient au beau fixe au Tivoli pour la présentation de l’équipe (pour laquelle plusieurs noms vont encore être annoncés dans les prochains jours) ce mardi soir.

Bons élèves, les joueurs avaient respecté le dress code imposé par le staff en portant tous une chemise blanche. Un seul sortait du lot : Arnor Angeli venu en vêtement de sport. "J’ai une bonne excuse", commence-t-il. "Ma femme m’a laissé dehors. Elle avait laissé les clés à l’intérieur… J’ai préféré être à l’heure car le temps d’appeler le serrurier..." 

L’ancien joueur du Standard, qui fait le grand bon de la D3 amateurs à la D1 amateurs, fut l’un des premiers à lancer les présentations passant le témoin ensuite à un autre ancien. Habitué du micro en fin de match, l’ambianceur Kevin Utshinga qui, après avoir pensé à se chercher un nouveau défi, a finalement prolongé pour une quatrième saison au Tivoli devenant l’un des anciens pensionnaires de l’enceinte louviéroise. "Le projet me convient et j’aime bien les supporters. Si je partais, c’était à contre-coeur. En tout cas, je compte continuer à mettre l’ambiance après les matches même si parmi les nouveaux, il doit y avoir pas mal d’ambianceurs également."

Un retour de Van den Kerkhof ?

Après une longue période sans nouvelle officielle concernant la future équipe et le staff, La Louvière Centre a désormais enclenché la 6e. Si l’effectif n’est pas encore complet à 100 %, il prend forme et des joueurs devraient bientôt être annoncés et certains pourraient faire leur retour. Comme Kevin Van den Kerkhof. 

Artisan du titre avec La Louvière en D2 amateurs, le géant défenseur latéral est sur le départ de l’Olympic et après un transfert avorté au RWDM, pour lequel le joueur ne compte pas se laisser faire, il était présent au Tivoli ce mardi soir, retrouvant ses marques et les supporters d’un club avec qui il est en négociations. D’autres anciens joueurs du club pourraient aussi faire leur retour à La Louvière ces prochains jours comme Ilias Sbaa l’a déjà fait.

© Ultraspix

"Des joueurs avec de l’ambition"

Dans ce nouvel effectif (pour lequel Yassine Delbergue et Ulric Cremers sont toujours officiellement inscrits malgré leur annonce de départ vers l’Olympic pour le gardien), pas mal de joueurs ont prolongé. On retrouve aussi une bonne partie de jeunes, les plus "vieux" (Angeli, Sbaa ou Kimbu) n’ayant encore que 29 ans. Pas de quoi inquiéter le staff.

"La direction mise sur les jeunes et je suis d’accord avec cette stratégie", confie Bernard Bouger, le nouveau coach. "Quand on a des joueurs de 33-34 ans, il est parfois difficile, sans faire de généralité, d’avoir des joueurs qui ont encore de l’ambition dans le foot. Alors qu’à 17 ou même 29 ans, ils ont tous de l’ambition, ils ont l’envie de faire progresser le club, ils sont hyper motivés et ils ont chacun trouvé la réponse à leur ambition."

"De l’échange avec les joueurs"

Si le Breton a rappelé qu’il était encore trop tôt pour fixer un objectif sportif, tant qu’il n’a pas pris la pleine mesure des capacités du groupe, le successeur de Xavier Robert continuera à les observer jusqu’au bout. Et pas seulement sur leurs qualités sportives. 

"Tout ce qui est non verbal est très intéressant. Il y a ce qu’on dit, ce qu’on fait et la façon de le faire. Il faut pouvoir maitriser les trois paramètres. Il faut faire ce qu’on dit, c’est important dans la vie. Je les observe depuis plusieurs semaines pour les premiers. Je suis très heureux. Je trouve qu’au delà des qualités de joueurs, ce sont des bonnes personnes. Ça me paraît essentiel, on peut discuter, échanger, on doit avancer ensemble. Et c’est justement un échange et pas juste un monologue du staff envers les joueurs. On leur a d’ailleurs donné un règlement mais des points peuvent être discutables. On est ouvert à la discussion. Le but du jeu est qu’ils se sentent bien. Pour atteindre les objectifs, il faut fixer des lignes directrices. Comme le règlement qui permet de cadrer les choses. On le voit avec les chemises blanches, ce sont des joueurs qui répondent présent. Ça veut dire que quand on donnera et imposera des consignes sur un match, ils seront réceptifs et ça pourra peut-être nous faire gagner un match."