Centre David Perreira veut jouer le plus haut possible. Son passage à La Louvière Centre s’inscrit dans cette démarche.

Les mouvements vont bon train dans les différents clubs et à La Louvière Centre, après plusieurs prolongations, on a enfin fait son premier transfert entrant : David Perreira effectue en quelque sorte un retour à la maison, là où il a été formé.

Lancé dans le grand bain des équipes seniors par Frédéric Taquin dans le club d’en face, le Louviérois voulait avancer.

"Ce qui m’a poussé à quitter la Raal pour l’URLC c’est le niveau, la division , commence-t-il. Je veux jouer le plus haut possible. J’ai pensé un peu à ma carrière. Pourtant, c’est vrai que j’étais bien à la Raal. Je me suis dit : ça passe ou ça casse."

Alors que La Louvière Centre a ébloui la D2 amateurs de par la qualité technique de son noyau, le rhétoricien (science -éco à l’athénée royal de La Louvière) espère réussir à se fondre dans le groupe, lui qui lors de ses apparitions avec la meute version Curaba avait déjà fait forte impression.

" Je ne prétends pas que je serai titulaire d’office. D’ailleurs, je ne viens pas en revendiquant ma place. Je sais que je dois travailler. C’est à force de travail que je jouerai. Ai-je le niveau ? Je ne sais pas. On verra mais ça ne viendra qu’avec le travail. Je ferai tout ce qu’il faudra. C’est un nouveau monde qui s’offre à moi."

L’ancien jeune de l’AFC Tubize entend accumuler, à 20 ans du temps de jeu toujours au Tivoli. "À la Raal, j’étais souvent sur le banc mais la situation de cette saison n’a pas été favorable. C’est clair que j’aurais aimé jouer plus et plus vite. J’en avais parlé avec monsieur Taquin et il me comprenait mais je comprends aussi que ce n’était pas évident vu la saison vécue par le club."