Centre Pur produit levalois, Dorian Gondry prolonge son aventure binchoise.

Dans la cité du Gilles, il y a pour l’instant deux sentiments qui prédominent. D’abord, la déception de voir l’Entente binchoise reléguée en P1. Ensuite, l’enthousiasme avec la création de la nouvelle RUS Binche et de la confection de l’équipe.

Parmi eux, on retrouve un nom bien connu des supporters levalois : Dorian Gondry. Petite fierté locale, le milieu de terrain fait déjà partie des anciens à seulement 22 ans. Alors qu’en ce début de saison, on se disait qu’il était temps pour le petit format de franchir un cap, lui a préféré prolonger. Et même si c’est en P1.

"Tout simplement parce que je n’ai pas envie de partir sur un échec", lance-t-il . "Ensuite, je n’avais pas forcément de contacts avec d’autres clubs. C’est dans ma nature aussi de ne pas me mettre en avant. Est-ce que je laisse passer ma chance en redescendant en P1 ? Peut-être qu’avec mes années d’expérience, il était temps. Je pense qu’avec quelques matchs dans les jambes, j’aurais pu trouver ma place en D2 amateurs. Mais à Binche, je suis chez moi."

Il est vrai que depuis 18 ans, cet ouvrier en production arpente le terrain levalois jusqu’à devenir indiscutable sur le terrain. Infatigable, le n°6 de la RJEB bosse comme un acharné. "Comme Mike Arslan (NdlR : qui redeviendra la T2) me l’a souvent répété, comme lui, je bosse dans l’ombre. On ne nous voit pas beaucoup et pourtant, on est tout de même le centre du terrain. Je travaille beaucoup, ma grande qualité, c’est le cardio."

Alors qu’il reste deux matchs à disputer en D3 amateurs, l’Entente essaie de sauver ce qu’il reste de la saison. "Ça a été très compliqué cette année", se désole le Binchois. "Heureusement que l’on fait ça pour amour pour le foot. Sans cela, on aurait tous arrêté. Évidemment que la relégation fait mal surtout que remonter est toujours difficile. Surtout qu’il y a un an, on était tout proche du tour final. Je pense qu’il nous a manqué des leaders qui remettaient les jeunes à leur place. Arena (NdlR : qui rejoint Khalifa à Hornu) a tenté de le faire mais ça n’a pas marché."

Sur papier, la future RUS Binche aura fière allure avec les prolongations et les nombreuses arrivées (Yaman, Brabant, Renda, Lespagne, Michez, Vanbelle, Schifano…). "Mais on disait déjà ça cette saison et regardez où on est. La seule réalité, c’est celle du terrain. J’ai en tout cas hâte que la prochaine saison débute avec mes nouveaux coéquipiers et Jean-Louis d’Achille."