Centre Le pongiste Marc Ledoux a remporté l’or et le bronze à l’Open de Pologne.

Dans cette année précédant les Jeux olympiques de Tokyo, tous les athlètes cherchent à enchaîner les bons résultats pour être de la fête en juillet 2020. Parmi eux, Marc Ledoux, pongiste paralympique originaire du Centre, qui vient de remporter l’Open de Pologne.

À quelques mois du championnat d’Europe en Tchéquie, Marc Ledoux vient de remporter une victoire ultra importante en Pologne, tant au niveau comptable que mental.

"Je n’étais pas favori avant la compétition, en étant la 6e tête de série. Sans me poser de question, j’ai pris ma chance, en sortant notamment le médaillé de bronze aux derniers championnats du monde. On approche d’échéances importantes. En septembre, c’est le championnat d’Europe. Mais il reste aussi d’autres tournois où il faudra prendre des points, pour bien me placer pour les Jeux."

Ces JO, rêve de tout sportif, Marc les a déjà vécus quatre fois. Pour Tokyo, il tentera la passe de cinq. "C’est un objectif que je me suis fixé depuis plusieurs années. J’ai eu la chance de connaître quatre Jeux paralympiques, mes cinquièmes ne sont pas loin. Mais la fin de saison sera primordiale : je dois remonter au classement."

Actuellement 14e mondial, Marc doit prendre quelques places. Pour s’assurer une qualification, un top 12 est presque indispensable.

"C’est tout un calcul qui arrive. Il faut prendre des points à chaque tournoi, ne pas perdre contre des joueurs moins bien classés. Cela ne sera pas simple mais j’y crois."

En Pologne, Marc s’est donc imposé face à plusieurs grosses pointures du circuit européen. Après avoir notamment été n°1 mondial et enchaîné les victoires, le pongiste du Centre doit faire face à une nouvelle vague de jeunes bourrés de talent.

"L’Europe est le continent le plus fort en tennis de table paralympique. J’ai été chercher deux nouvelles médailles : en or pour le simple et en bronze pour le double. Après toutes ces années et tous ces tournois, je ne sais pas combien j’en ai. Je dois m’approcher tout doucement des 200 !"

Il rêve de la passe de 5 aux Jeux

Avec quatre participations aux JO et près de 200 podiums, Marc est assurément l’un des sportifs les plus expérimentés et les plus titrés de l’histoire de notre pays. Y participer une cinquième fois serait l’occasion de revoir quelques amis japonais, mais aussi l’occasion d’évoquer quelques beaux souvenirs. “J’ai eu de nombreuses belles victoires dans ma carrière, confie Marc. Pourtant, une m’a marqué particulièrement : la victoire en quarts de finale à Pékin. Grâce à cette rencontre, je suis passé numéro un mondial. Mon papa a pu me voir être le meilleur du monde. Il nous quittait quelques jours plus tard. Ces cinquièmes Jeux, ce serait aussi pour lui. Je lui dois beaucoup.”