Michel Errico s’attend à vivre une saison trépidante. Une bonne préparation s’impose...

C’est sous la grisaille et par une mise au vert dans le bois jouxtant le Scailmont que la meute manageoise a entamé sa préparation jeudi soir. 

"Il me tardait de reprendre le collier", avouait Michel Errico, qui aura tôt fait de mettre ses ouailles au parfum: "Il convient d’être hyper-vigilant d’entrée de jeu et voir si tout le monde adhère d’emblée au projet qui est le nôtre. Très important car la série est encore plus relevée que la saison dernière." 

Si quelques cadors sont partis (Brabant, Renda, Bailleul, Delaby), la direction a veillé à conserver l’équilibre, tant au niveau qualitatif qu’au niveau de la mentalité. Le CSEM misera aussi sur les jeunes pour tirer vers le haut. Cetintas (19 ans), Delhaye (19 ans) et Verbeek (20 ans) ont ainsi été incorporés d’emblée dans le noyau A dont le doyen est désormais Yanis Papassarantis (31 ans).

Nouveaux
Nouveaux © Matton

Le premier test amical est programmé mercredi prochain à Rebecq. D’ici là, Hakan Ozturk aura rechaussé les godasses, lui qui a passé hier un test cardiologique, par prévention comme il a tenu à nous le dire.

Hakan Ozturk
Hakan Ozturk © Matton

Du côté des infrastructures, les travaux (vestiaires et buvette) n’arriveront à terme qu’à la fin de l’été alors que les terrains, malmenés par la sécheresse, retrouvent peu à peu une couleur verdoyante digne de ce nom. Mais pas question d’y poser le moindre crampon avant trois semaines.

Le terrain
Le terrain © Matton