L’ombre du match Raal-Tempo Overijse (la Raal menait 2-0 avant de voir Overijse égaliser en fin de match à 2-2 et de gagner sa qualification aux tirs au but) de la saison précédente au même stade de la Croky Cup a plané sur le Tivoli en fin de rencontre lorsque Quentin Paternotte plantait son deuxième but de la soirée à quelques minutes du coup de sifflet final, portant le score à 3-2.

L’issue du match fut cette fois différente et les deux situations dangereuses athoises dans le rectangle de Kevin De Wolf, presqu’au chômage technique pendant 80 minutes, dans les dernières secondes de la rencontre n’ont pas porté à conséquences.

"Ce retour du Pays Vert, c’est clairement un manque de concentration de notre part", lâche Frédéric Taquin. "Quand on marque, les cinq minutes qui suivent sont les plus cruciales. Et là, après le 3-0 de Greg Lazitch, je le voyais bien. Finalement, on a eu bon nombre d’opportunités même après leur but. On aurait dû tuer le match. Il est vrai que le Pays Vert s’est, au fur et à mesure que l’on approchait de la fin, montré plus entreprenant et nous, ces deux buts ont un peu trotté dans les têtes."

Face à une équipe à l’allure plutôt défensive en début de match et qui avançait des gabarits de taille face aux petits Vanhecke, Franco et Azevedo, la Raal a fait le gros dos les premières minutes, observant son adversaire avant de mettre le pied sur le ballon, de développer son jeu et de dominer la rencontre face à un adversaire qui évolue en D3 ACFF.

"Je ne suis pas du tout content de la première période", répond le coach louviérois, soulagé de ne pas avoir dû disputer la cruelle séance des tirs au but qui n’a jamais souri à la meute ces trois dernières saisons. "Notre jeu n’était pas assez fluide mais bon, je peux comprendre, c’était notre premier match officiel de la saison. Le plus important reste la qualification et ça fait vraiment plaisir."

Pourtant les Vert ont plutôt proposé une belle réplique, rendue possible grâce à une belle circulation de balle et l’alternance du jeu long et court dans l’axe via les petits formats que sont Franco et Azevedo.

Auteurs tous les deux d’un but et d’un assist pour Louka sur le but de Lazitch, les deux offensifs ont réussi leur entrée en matière avec de nombreuses occasions et ont porté leurs couleurs. "Mais je n’oublie pas non plus notre attaquant qui travaille énormément. Willem Pierre-Charles me fait un peu penser à Michael Roulez."

Qualifiée pour le troisième tour de la Croky Cup et avec une équipe, presqu’inchangée, qui a accumulé les victoires, que ce soit en Coupe ou en préparation, la perspective de réaliser un joli coup en Coupe n’est pas à exclure. "C’est vrai qu’on rêve de pouvoir jouer une D1 et donc d’atteindre le 5e ou 6e tour de la compétition", s’enthousiasme Frédéric Taquin qui reste focalisé sur Warnant (premier adversaire en D2 ACFF) et pas sur une éventuelle promotion en N1 (via le recours en référé dont la réponse est attendue ces prochains jours) et qui souhaite le retour des supporters, les Green Boys et les Wolf Side ayant décidé de ne pas venir au match samedi, critiquant les mesures mises en place. "C’était morose effectivement ce Tivoli sans cette ambiance."

Le technique

Raal: De Wolf, Matoka, Denayer (44e Galvez Lopez), Lazitch, Djoum, Francotte ; Louagé, Vanhecke (73e Wildemeersch), Franco, Azevedo, Pierre-Charles (68e Bruylandts).

Pays Vert : Mercier, F. Dubois (75e Vallera), Pierart, J. Dubois, Thulier, J. Eckhaut (68e Paternotte), Sa. Leleux, Sv. Leleux, Hospied, Blondiau (77e Bourlart), Mszanecki.

Arbitre: M. Letellier.

Avertissements : Hospied, Galvez Lopez.

Les buts : 27e Franco sur pen. (1-0), 56e Azevedo (2-0), 70e Lazitch (3-0), 72e et 88e Paternotte (3-1, 3-2).

>>> Le résumé du match <<<