Avec 0/9, la situation sportive de La Louvière Centre en N1 n'est pas très sereine. 
Depuis cette semaine, la direction avait d'ailleurs "écarté" les entraineurs David Bourlard et Marc-Antoine Fortuné des entrainements, laissant Zarbo et le président Sow prendre la main. 

Cette mise à l'écart, elle l'était jusque ce vendredi, date d'une réunion organisée à Paris pour évoquer la situation avec toutes les parties. 

Au terme de cette réunion, l'imbroglio a alors touché le staff. ACTV avait en effet annoncé le limogeage des coaches. Ce que dément la direction que nous avons contactée.
"Le discours que nous avons tenu aux coaches, c'est que nous devons analyser la situation", nous informe la direction. "Il n'y a donc aucune décision en ce qui concerne un licenciement. Ce vendredi soir, officiellement, Marc-Antoine Fortuné et David Bourlard sont toujours les coaches de la La Louvière Centre."

Peu après l'annonce de la télé locale, nous avions contacté David Bourlard qui était sur le chemin du retour et qui nous affirmait d'ailleurs avoir appris l'information par la presse. "En sortant de la réunion, j'ai vu un message m'indiquant mon licenciement. Mais durant la réunion, jamais, on ne m'a signifié que j'étais viré", relatait-il de manière virulente.

Evidemment, la situation que vit actuellement la meute du président Ousmane Sow n'est pas très positive. D'une manière ou d'une autre la situation doit évoluer. "Mais il y a plusieurs solutions. Ce vendredi midi à Paris, la balle était dans notre camp. Nous allons désormais laisser le temps à David et Marco de réfléchir et ensuite nous reviendrons vers eux pour voir la solution à apporter. On peut greffer de l'expérience à ce duo ou on peut dissoudre ce tandem en n'en gardant qu'un ou en changeant complètement le staff. Mais cela, nous ne pouvons le faire que quand on aura à nouveau discuté avec eux pour connaitre davantage leurs envies au sein de ce club."
Ce vendredi soir, le club communiquait officiellement via ses réseaux en indiquant: "Le comité va prendre le temps du week-end pour réfléchir afin de proposer les meilleures solutions pour les accompagner."

Une communication officielle sur l'avenir du staff devrait tomber avant lundi. "En tout cas, avant l'entrainement de lundi 11h, on doit être fixé."

Avant d'avoir la réaction de la direction, nous avions recueilli celle de David Bourlard qui ne prenait pas de gants concernant la manière de travailler au sein du club et la manière de communiquer. Vu l'évolution du dossier ce vendredi soir, nous ne publierons pas son interview, partant du principe qu'au moment de notre interview, il n'était pas au courant de tous les élements. 
Si son départ venait à se confirmer dimanche, nous la publierons.