Les annonces se sont enchainées ces derniers jours à la RAAL La Louvière. Plusieurs départs ont pour l’instant été annoncés (De Wolf, Bruylandts, Virgone, Valcke, Wallaert, Willem Pierre-Charles) et onze prolongations ont été actées (Libertiaux, Djoum, Francotte, Lazitch, Louagé, Franco, Vanhecke, Denayer, Wildemeersch, Henri, Azevedo ; il reste encore le cas de 3-4 joueurs à trancher et finaliser). Il n’y a toutefois pas encore d’arrivées. 

"65% du noyau reste"

Ce qui n’est pas pour déranger la direction et le staff alors que les mouvements se multiplient en D2 et D3 ACFF.

"Les meilleures affaires, on ne les fait pas maintenant", sourit Frédéric Taquin. 

Pourtant, le club bosse aussi sur les arrivées et des contacts sont noués mais il était important pour la direction et le staff de pouvoir compter sur une bonne base déjà pour la saison prochaine.

"Sauf pour la saison dernière où on avait renouvelé pas mal l’effectif, et on a vu ce qu’il s’est passé en début de championnat, on veut garder une certaine continuité en conservant 60-65 % de l’effectif. Les prolongations actées, ce sont des joueurs qui connaissent le projet mis en place. On reste dans l’anticipation de nos ambitions en préparant notre noyau déjà à la N1. Les transferts entrants doivent nous apporter 15 % de plus-value. Sinon, je préfère miser sur un jeune avec une marge de progression. D’ailleurs, les jeunes venant du foot élite sont une bonne solution. Ils connaissent la charge de travail du monde pro en l’ayant côtoyé, ils ont du potentiel et ont envie de se montrer dans un groupe qui reste restreint chez nous"

Buteur – gardien

Pour compléter l’effectif de la saison prochaine, tous les secteurs seront évidemment renforcés. Mais des postes nécessiteront un peu plus d’attention. "Notamment en amenant de la concurrence à Clément, notre gardien", renseigne le chef de meute. "Nous cherchons donc deux gardiens dont un U21."

Mais ces dernières saisons, le profil du buteur idéal n’a pas toujours été trouvé. Le successeur de Michael Roulez, qui avait multiplié les buts lors de la saison du titre, ne semble pas encore avoir été trouvé. Mputu ou encore Pierre-Charles n’ont pas toujours eu la chance avec eux.

"Et pourtant, pour avoir un buteur au compteur buts énorme en fin de saison, il faut de la chance et de la réussite. Ce qu’on attend d’un buteur, c’est de mettre au fond nos occasions et on sait qu’on en a eu beaucoup mais finalement, si on a quatre joueurs qui terminent avec 10 buts, ça me va aussi. Je suis entraineur depuis onze ans et je n’ai connu que deux saisons avec un buteur prolifique. Mais clairement, un vrai buteur, c’est une denrée rare et cher."