L’appel à projets lancé par la Ville de La Louvière et visant à redonner des couleurs au site du Tivoli trouvera son épilogue le 15 mai prochain, date de clôture pour la rentrée des dossiers ficelés par les candidats.

En pole position, Salvatore Curaba et son équipe qui planchent assidûment sur la chose depuis plusieurs mois déjà. A ce propos, un vent favorable a tout récemment déposé quelques informations supplémentaires sur notre clavier quant au contenu du projet de rénovation remis par la RAAL auprès des instances communales.

Entrepreneurs et architectes ont ainsi conjointement uni leurs compétences pour concevoir une infrastructure dont les premiers éléments pourraient sortir de terre début 2022, avec une crémaillère programmée aux alentours du mois de juin de l’année d’après.

Pour peu que le projet raalien soit avalisé et donc accepté en haut lieu (il reste cependant plusieurs manches à mettre et une volée de réunions à tenir pour faire avancer définitivement le schmilblick), la nouvelle enceinte fournira toutes les garanties et satisfera les moindres exigences fédérales au cas où la RAAL parviendrait, un jour, à décrocher le Graal. La dite enceinte occuperait une superficie se situant à cheval sur les actuels terrains annexes du Tivoli, étant entendu que la pratique de l’athlétisme serait préservée là où l’Aclo a déjà pignon sur rue.

Les supporters de la RAAL croisent évidemment les doigts pour que la fumée blanche (et verte) apparaisse dans le ciel louviérois dans quelques semaines, eux qui connaissent déjà le chemin à emprunter. A l’instar des supporters des Gunners lorsque ceux-ci descendent à la station de métro Arsenal…