Le drame qui a touché le Carnaval de Strépy dimanche est toujours bien présent dans les têtes. 

Alors que les hommages aux victimes se multiplient et que les funérailles approchent, d'autres se battent toujours à l'hôpital. 

C'est le cas notamment de Marino Di Chiello. Le joueur de La Louvière Centre avait rejoint ses amis après le match des Loups à Heist et y avait retrouvé notamment son équipier Baptiste Aiello, qui, par miracle, était sur le trottoir aux moments des faits mais est en deuil suite au déçès de son oncle dans ce drame. 

Pour Marino, la situation est toujours préoccupante. Transféré à la Clinique Notre Dame à Gosselies après l'arrivée des secours, il n'a toujours pas quitté les soins intensifs. 
"On ne peut lui parler qu'une demi-heure, il est conscient", souffle le papa, Franco. "Il est en vie, c'est le plus important. Je sais la chance car j'ai perdu des amis dans ce drame. C'est horrible ce qui est arrivé, les victimes, ce sont des personnes qui donnaient de leur temps pour les autres."

Depuis cinq jours, avec son épouse Dominique, il est aux cotés de Marino. L'ancien joueur de Tubize et de Mons n'a toujours pas quitté les soins intensifs (commotion) et a dû notamment réaliser des scanners.

 "C'est un battant, il reviendra encore plus fort. C'est un guerrier. Mon fils est entre de bonnes mains. Son état nécessite toujours une surveillance 24/24. Son état est stable mais il nécessite du temps. On tient à remercier la qualité du travail extraordinaire des secours à Strépy au moment du drame."

Samedi, nul doute qu'il sera dans les têtes des Loups ,comme toutes les victimes, au moment d'affronter Tirlemont au Tivoli.