Championne de D2ACFF il y a quelques jours, la RAAL était l'un des sujets de l'émission ACFF, actu de ce vendredi 8 avril. 

C'est au travers d'une interview de son président Salvatore Curaba que plusieurs dossiers ont été évoqués: les ambitions, les finances, le stade et aussi les voisins louviérois. 

"Nous avons l'ambition de monter en D1A, sans avoir un stade digne de ce nom, ce n'est pas possible", commence le boss des Verts qui comptent deux montées en cinq ans. "On comptabilise une année de retard mais en même temps, on a connu deux saisons sous Covid. On va essayer de rattraper le retard."

Le président s'en est déjà épanché. Notamment chez nous début janvier pour évoquer les cinq ans de la renaissance. En N1, si le club n'affichera pas d'ambitions démesurées, il ne voudra pas y faire de la figuration d'autant que vu les remaniements dans les séries avec l'intégration des U21 de D1B en D3, des places supplémentaires se libèrent si vite. "On veut jouer le Top 5, max le Top 3. Il faut espérer pourvoir aller en D1B dans un an. On veut être un club qui compte dans le paysage footballistique."

Championne et promue en N1, la RAAL va croiser sa voisine de l'URLC, reléguée et qui connait galère sur galère. "C'est toujours triste de voir un club souffrir", se désole-t-il. "Mais en même temps, dans une ville de 80000 habitants, il est pour moi difficile de compter deux clubs professionnels notamment en termes de supporters potentiels."

Retrouvez l'interview complète sur ACFF ACTU