Centre

Après onze années passées à la tête de l’AC Le Rœulx, l’emblématique président quittera son poste en fin de saison. Chez les Rhodiens, la place est laissée à d’autres. Le temps manquait à Stefano Fragapane.

"Je n’ai plus le temps". Voilà comment le président du Rœulx aborde le sujet de son départ. Avec deux rencontres encore à jouer en cette fin de saison pour les Rhodiens, sa présidence touche tout doucement à sa fin.

Et ce n’est pas sans un pincement au cœur que le futur ex-président du Rœulx quitte son poste. "Avec le travail, la vie privée, cela devenait très compliqué à gérer. Cette saison, j’ai raté beaucoup de réunions, d’échéances importantes pour le club. Il y a un temps pour tout, le mien en tant que président est révolu."

Des beaux souvenirs , Stefano Fragapane en gardera de nombreux en mémoire. Le plus beau ? Le match de la première montée en Provinciale 1 !

"Lors de notre montée de P2 en P1, j’ai joué lors du match du titre. On devait gagner à Tertre pour rejoindre l’élite provinciale. Huit minutes de jeu, un goal et un carton jaune, j’ai tout fait en même pas dix minutes de jeu ! C’était extraordinaire cette première montée. Et puis notre saison en P2C était superbe également. 79 points sur 90 possibles, c’était incroyable."

Le Rœulx, c’est avant tout une grande famille. Des troisièmes mi-temps légendaires, les hommes de Piero Rizzo en ont connues. "On a toujours joué au football pour le plaisir du ballon. Un exemple ? Nos prestations pendant les périodes carnavalesques ! On sait que le groupe est rempli de bons vivants, Piero en tête."

Cette notion de famille, elle se reflète dans l’ambiance et l’amitié qui lie le groupe. "On a vécu des très belles saisons, comme des plus compliquées", affirme Stefano Fragapane. "Le plus important, c’est que, dans les moments difficiles, nous sommes restés soudés." Cet arrêt, définitif ? "Je serai toujours supporter du Rœulx ! Quand je le peux, vous me verrez en tribunes. Le Rœulx reste dans mon cœur à tout jamais."

Un duo inoubliable avec Piero Rizzo

 Alors que son président quittera donc le club en fin de saison, Le Rœulx pourra toujours compter sur son éternel coach, l’inventeur de la technique du tourbillon, Piero Rizzo.

“C’est déjà le troisième président qu’il met dehors !”, s’esclaffe Stefano Fragapane. “Piero est un véritable clubman. Ce n’est pas juste un entraîneur, c’est aussi un directeur sportif. Il s’occupe du scouting, du terrain… C’est un exemple de don de soi. Dans notre club à part, tout le monde doit mettre la main à la pâte. C’est un peu notre Guy Roux du Centre ! Et il n’est pas près de s’arrêter. Il m’a confié qu’il continuerait jusqu’à ses 69 ans. Il en a aujourd’hui 59. Faites le calcul ! Les arbitres vont encore l’avoir sur le dos pendant quelques années. Plus sérieusement, ça a été un réel plaisir de travailler et de côtoyer au quotidien un personnage comme Piero. Un bras droit comme lui, c’est une denrée rare.”