L’équipe de la Raal pour la saison prochaine se construit, un nouvel offensif vient de rejoindre la meute.

La Raal se cherchait encore des éléments offensifs, elle en a déniché un avec Younes Boufous. Le Carolo de 21 ans, à la formation montoise et passé par Valenciennes et Bruges, vient en droite ligne de Cerignola, pensionnaire des séries inférieures en Italie, après avoir fait un arrêt chez les jeunes de Bologne.

"Il a décidé de revenir en Belgique et il a sauté sur l’opportunité qu’on lui présentait", explique Frédéric Taquin. "C’est un beau bébé de 1m85, 80 kg. Techniquement, il en a !"

Un mercato relancé

Alors que l’officialisation des séries par l’ACFF (et donc d’une série à 17 en D2 amateurs) a été publiée, la Raal a relancé son marché des transferts avec l’annonce de Younes Boufous. Arrivé le 3 mai dernier dans le giron louviérois, Lou Wallaert n’avait, jusqu’à l'arrivée de Boufous ce 28 mai, pas encore trouvé de successeur dans la liste des arrivées à Saint-Julien.

"Ne sachant pas trop dans quelle série nous évoluerions la saison prochaine, nous avions gelé les transferts", commente Frédéric Taquin. "Tout est relancé maintenant que l’on sait que ce sera la D2 amateurs."

Si la D1 amateurs s’ouvrait aux Verts de Saint-Julien, le noyau aurait d’ailleurs compté deux unités de plus. Pour la D2 amateurs, les Louviérois, très demandés et sollicités, doivent encore se trouver quelques noms.

"On avait fermé le secteur défensif et médian pour les transferts. Maintenant, il nous reste encore deux attaquants à trouver. Je ne commencerai pas la préparation sans cela. On travaille."

Encore des attaquants

Ces deux attaquants, l’un deux pourrait être Jean-François Mbuba, prêté par le RWDM cet hiver. "On discute avec lui mais évidemment, il y a aussi une différence avec ce que les Bruxellois pouvaient lui proposer. En plus d’un attaquant, il nous faudrait aussi un flanc."

Surtout, les Louviérois doivent aussi cibler jeune vu la nouvelle règle concernant la présence des U21 sur la feuille de match. "D'autant que les Franco et Vanhecke ont déjà 22 ans", rigole Frédéric Taquin. "Mais, nous, on aime  bien travailler avec les jeunes. Ca ne nous a jamais trop posé de problèmes."

Les discussions s’intensifient donc alors que la meute prendra à nouveau ses quartiers à Bracquegnies le 17 juin prochain. D’ici là, le club aura digéré la décision de ne pas l’envoyer en D1 amateurs.

"C’est clair que c’est frustrant ! Surtout en voyant d’où on venait et où on se trouvait ! Ce n’est peut-être pas fini quand je vois tous les recours lancés. En tout cas, le fait de ne pas pouvoir monter doit être notre carburant pour la saison prochaine !"