Thierry Pister veut jouir d’un noyau plus efficace offensivement à l'Olympic.

Avant la trêve estivale, le nouvel entraîneur de l’Olympic a fait savoir qu’il devait réduire son noyau pour gagner en efficacité. Deux joueurs ont reçu leur bon de sortie, à savoir Alfhusein Diakhaby et Zainoul Haïdara. Le dernier cité a d’ailleurs déjà trouvé un nouveau port d’attache.

La Louvière Centre lui a proposé un beau défi que le défenseur s’est empressé d’accepter. "Alfhusein a également reçu des offres de clubs, mais il n’a pas voulu les accepter, explique Thierry Pister. C’est dommage. Mais chez nous, il n’allait pratiquement pas jouer. Je ne pouvais pas le conserver."

Le staff a également décidé d’effectuer un roulement chez les espoirs qui rejoignent le noyau A.

"J’ai proposé à Tristan Gillis et Aiyoub Kouri de retourner deux semaines avec l’équipe des U21 afin de se refaire une santé. Ils en ont besoin, car ce n’est pas toujours simple de suivre le rythme de la D1 amateurs. Après cela, ils pouvaient réintégrer le groupe. Cela n’a pas convenu à Tristan, qui a préféré partir. C’est dommage car c’est un excellent jeune et cette méthode a toujours fonctionné par le passé. Par ailleurs, Mateo Vancoppenolle et Erdem Erdogan nous rejoignent. Le premier est un élément qui évolue à gauche, le second est un défenseur central. Je garde également d’autres gamins à l’œil. Selon l’évolution de nos résultats, j’espère pouvoir leur donner leur chance."

Le club est toujours à la recherche de la bonne opportunité. "Si un joueur arrive, un joueur devra partir. La priorité se situe au niveau de l’attaque. J’ai besoin d’un buteur. Mbaye va nous faire du bien, mais il a encore besoin d’un peu de temps. Nos autres attaquants ne marquent pas assez. J’ai remis une liste. J’aurais aimé avoir un joueur de D1 en manque de temps de jeu. On va essayer de trouver le bon profil qui conviendra à tout le monde."

Le retour de Vanderbecq

Si Mbaye a repris avec le ballon, il a encore besoin d’un peu de temps pour pouvoir s’aligner. Il doit rencontrer son médecin prochainement. Par contre, Quentin Vanderbecq est bien revenu dans le coup. Il a montré de belles choses face à Namur au cours d’une joute amicale. “Le groupe s’est bien dépensé”, explique Thierry Pister. “Il y avait des gens de Boom dans le public. Je ne compte pas dévoiler toutes les qualités de mon noyau.”

À propos de l’ailier, l’entraîneur précise qu’il s’agit d’“un profil intéressant qui peut délivrer de bons centres. Je suis content de le récupérer, surtout avec la blessure de Curtis Kabeya.”