Andrew Walenne est heureux d’avoir reçu sa chance à Charleroi.

Depuis deux ou trois saisons, Andrew Walenne doit représenter la relève, à Charleroi. S’il a souvent accompagné l’équipe première, le jeune homme n’a jamais vraiment eu l’occasion de s’imposer. Cette année, avec l’arrivée de Zico, il fait pleinement partie du noyau.

À 22 ans, c’est maintenant ou jamais. "J’ai hésité à partir, avant le coup d’envoi de la saison", explique l’intéressé. "Quand tu n’as plus 20 ans, cela devient critique d’être toujours un espoir. J’avais envie de passer à l’étape supérieure. L’entraîneur m’a expliqué qu’il comptait sur moi. Depuis le coup d’envoi de la saison, j’ai pu constater que c’était la réalité. J’avais déjà eu des bribes de match avec Liliu. Jonathan Neukermans m’avait également accordé sa confiance. Mais, cette fois, c’est plus sérieux."

Déjà auteur de deux doublés, le gaucher sait que la route est encore longue. "Je suis conscient que ce n’est que le début et que je dois encore tout prouver. Mais j’ai de la chance. Dans ce groupe, des gars comme Chaibai et Dahbi m’apportent leur expérience. Je parle également beaucoup avec Canaris. On fait la route ensemble. C’est un compétiteur. Il me parle avec franchise. C’est pour mon bien."

Le jeune homme s’est fixé des objectifs. "Au niveau personnel, je vais surtout accumuler du temps de jeu et me montrer décisif. Au niveau collectif, je rêve d’un titre avec ce formidable noyau. Je suis certain que l’on peut décrocher au moins un trophée même si cela ne sera pas simple."

Ce soir, contre Jette, les Carolos devront sortir une grosse prestation. "Il n’y a pas de match facile. On doit se concentrer sur notre jeu, afin de ne rien laisser au hasard. Zico nous corrige et nous aide à progresser. C’est un entraîneur qui cherche sans cesse l’excellence et le meilleur de son groupe."