Charleroi Arrivé du Brussels, il y a un an et demi, le joueur de 20 ans a trouvé sa place dans l’effectif des Spirou en D2.

Le pari était osé : sauter 4 divisions en un transfert. Milan Samardzic, arrivé avec son jumeau Vukan, est en train de le réussir. Actuellement, il fait partie des meilleurs scoreurs de la D2 dans la catégorie des jeunes. "J’en suis presque à 16 points de moyenne par match. L’année passée, je tournais à environ 11", détaille-t-il.

Depuis son arrivée , il est monté en puissance. Il a tout d’abord dû encaisser le choc du changement de niveau. "C’est évidemment beaucoup plus physique. Je me suis rendu compte que je ne pouvais plus me permettre certaines choses qui passaient facilement en P1." Mais à force de courage et de travail, Milan Samardzic a fait son trou en progressant notamment dans la rapidité d’exécution et la lecture du jeu. "Je dois par contre rentrer plus de shoots à 3 points", reconnaît-il.

Au niveau physique, il a également trouvé le rythme. Et pour cause, il s’entraîne avec les joueurs de la D1. "On est 5 de l’effectif dans le cas. Donc quand on vient jouer les matchs avec la D2, on se sent à l’aise au niveau du rythme."

Pour l’instant, Milan Samardzic n’a fait que quelques apparitions en match officiel avec l’équipe première du Spirou la saison passée. Il espère que cette année l’aidera à franchir le dernier palier de son irrésistible ascension. "Mon ambition est d’intégrer le noyau A la saison prochaine. On ne m’en a pas encore vraiment parlé, mais je travaille pour y arriver." Et pour y parvenir il peut compter sur de précieux adjuvants. Ses coachs, tout d’abord. "Wilmot nous pousse sans arrêt à repousser nos limites, à faire mieux. Aviñò sait rester plus calme pour expliquer quand cela ne tourne pas bien."

Ensuite, il y a sa famille. "Mes parents et mon autre frère viennent me voir à tous les matchs. Je veux y arriver pour eux." Et, enfin, il y a son jumeau, Vukan, actuellement en revalidation. "Quand on joue ensemble, il y a une connexion entre nous. Sa blessure n’a pas été facile à digérer."

Mais Milan peut compter sur l’énergie positive de son frère pour le pousser à accomplir son rêve de l’élite.