Au cours de la défunte semaine, Charif Atssouli, l’ailier du Futsal Team Charleroi, a poussé un cri d’alerte. L’homme attendait désespérément de pouvoir retrouver la salle de la Garenne afin de reprendre les entraînements. Son appel a été entendu par les hautes instances puisque les Carolos peuvent à nouveau fouler le parquet de ce temple du futsal.

"Il y a déjà eu une prise de contact lundi", explique Zico, l’entraîneur. "Ce mardi, on va toucher à nouveau le ballon. Cela va faire le plus grand bien, à l’ensemble du groupe."

Le Brésilien a deux semaines pour préparer son noyau. "Le 27 novembre, à 20h, nous recevrons donc la visite du FC Lynx, dans le cadre de l’UEFA Futsal cup. Nous avons hâte d’en découdre. On va multiplier les entraînements. Nous aurons au moins huit séances afin de pouvoir préparer au mieux ce choc."

En manque de rythme

Malheureusement pour eux, les Carolos n’auront pas de matches dans les jambes. "Notre dernière rencontre remonte au début du mois d’octobre. Mais je compte sur le sérieux et la concentration du groupe pour faire la différence. Je compte organiser une belle opposition entre les 13 joueurs qui sont à ma disposition."

Saad Salhi et Ibrahim Adnane sont à nouveau compétitifs. "J’ai tout le monde. Six de nos joueurs rentrent de tests physiques avec l’équipe nationale. Ils respirent la forme. Nous devons suivre le protocole de l'UEFA qui est exigeant, mais c'est pour le bien de tous. Il ne reste plus qu’à espérer que tout le groupe sera négatif au moment des prochains tests pour pouvoir participer à cette grande fête du futsal."