Mohamed Dahmane, le manager sportif de l'Olympic, connaît bien la série. 

"Elle sera encore plus difficile que la saison passée", lance l'attaquant de 38 ans. "À l'exception de Deinze, les autres formations promues n'étaient pas les meilleures. Je pense notamment au Lierse et à Seraing. Cela signifie que les grosses cylindrées sont toujours dans la série. Des équipes comme Heist, Knokke ou encore Maasmechelen sont solides. Il y a également Liège et les Francs Borains, même si ces derniers cherchent encore la bonne carburation."  

Pour l'ancien joueur de Mons, il y a une clé de la réussite en D1 nationale. 

"En plus des qualités footbalistiques, il faut avoir un groupe. Ce ne sont pas que des mots. Il faut que le noyau soit uni. C'est essentiel, notamment quand tu te déplaces en Flandre. La cohésion peut faire la différence. C'est ce que j'ai toujours mis en avant et que je continue à cultiver avec l'Olympic de Charleroi"