Le club de D1 a décidé de miser sur un des espoirs du futsal belge

Après Marvin Dresselaers, Andrew Walenne et Wesley Malengreaux, le Futsal Châtelet a décidé d'enrôler un quatrième espoir du futsal belge. C'est Alexis Conti qui a tapé dans l'oeil des dirigeants. Après une belle fin saison avec Auvelais, au sein de l'antichambre de l'élite, le jeune homme a l'occasion de faire ses preuves au plus haut niveau. "C'est vraiment mon but", lance l'intéressé. "Hamit Karakilic et Eric Simonofski m'ont proposé de les rejoindre. Je ne pouvais pas refuser cette belle opportunité."

Formé en terrain, à Châtelet notamment, le jeune homme a porté les couleurs du Futsal Team Charleroi durant trois saisons. "J'ai eu la chance d'évoluer avec les espoirs. Mais, en décembre, Jonathan Neukermans et Antoine Mageren m'ont proposé de les rejoindre en D2. J'ai sauté sur l'occasion. Je sais ce que je leur dois. Je les remercie. Ils ont su me donner ma chance."

Du haut de ses 21 ans, celui qui évolue également en P2 à Tamines espère gagner du temps de jeu. "Je sais que je ne vais pas être titulaire. Je vais devoir bosser dur pour grapiller quelques minutes de jeu. Mais cela fait partie de l'apprentissage. Je suis un ailier hargneux. Je vais tout donner pour aider mon équipe."

Cette saison, l'homme attendra avec impatience la rencontre face à Charleroi. "Je vais pouvoir y croiser deux de mes meilleurs amis, à savoir Omar Rahou et Zakaria Lamsaiah. Cela risque de valoir le détour."