Après son expérience à Mouscron, il y a un peu plus d'un an, Ossan Arslan décidait de quitter l'Union belge pour rejoindre la Ligue, en futsal. Une décision importante pour l'ailier qui acceptait le défi proposé par Liège. "Franchement, c'était une très bonne expérience, dans un championnat totalement différent", explique l'intéressé. "On a remporté quatre de nos cinq rencontres, avant l'arrêt prématuré de la saison. Le club occupait une bonne place dans le top 3."

Malheureusement, la Covid-19 est passée par là. Comme tous les sportifs ou presque, l'homme a dû se résoudre à ranger ses chaussures de salle au placard, pour de longs mois. "Mais j'ai continué à m'entraîneur. J'ai trouvé un coach sportif, en la personne de Riza. Il me permet de continuer à me muscler pour éviter les blessures, garder la forme et préserver une certaine athlétisation de mon corps."

A 29 ans, l'ancien joueur de Châtelineau, Charleroi, Genk et Mouscron se dit prêt à relever un nouveau défi. "Je veux revenir à l'Union belge. C'est le championnat que j'aime le plus. J'y ai déjà remporté des titres et je pense que je suis apte à aider de nombreuses équipes, avec mon expérience. J'ai reçu déjà deux belles propositions. Je dois les analyser."

L'homme a besoin de trouver le bon équilibre. "Je n'ai jamais eu le moindre souci pour effectuer des kilomètres. Mais il est certain qu'un challenge près de chez moi pourrait être sympa. J'ai le temps. Je veux effectuer la meilleure décision pour ma carrière. J'ai besoin de jouer, de relever des défis, avec pour objectif l'équipe nationale de Turquie qui reste aussi une de mes priorités."