Charleroi Déjà qualifié, Rudy Depret commence à préparer son voyage.

Le week-end dernier, Rudy Depret était un spectateur attentif de l’Ironman d’Hawaï. Dans un an, il sera au départ, pour la 5e fois. En effet, le Chimacien âgé de 44 ans s’est qualifié (pour la la 10e fois !) à Barcelone après avoir accompli l’exploit de descendre sous la barre mythique des 9 heures (8h46.13, 45e sur les 2 948 athlètes présents, 2e de sa catégorie des Masters 40).

"C’était inattendu. Il y avait deux ans que je n’avais plus fait d’Ironman complet. J’étais dans le doute concernant ma faculté mentale et physique à réencaisser une telle épreuve. Pour couvrir l’épreuve sous les 9 heures, il fallait que je sois dans un bon jour. Et je l’ai été !"

S’il a parfois fait l’impasse pour raisons familiales et/ou professionnelles, le triathlète des Sharks a fait savoir qu’il serait cette fois bel et bien du voyage. "C’est à chaque fois un grand bonheur de pouvoir prendre part à cet Ironman. Je serai heureux de partager ce moment avec mon ami Thierry Reghem qui s’est lui aussi qualifié."

Le fait d’avoir décroché le slot aussi tôt va lui permettre de bien préparer le voyage. "Thierry et moi allons commencer à scruter sur Internet les maisons à louer. Nous allons aussi contacter une agence pour réserver le vol le plus tôt possible, afin de bénéficier d’un bon prix. Et peut-être organiser l’une au l’autre activité pour nous aider à financer ce périple."

2020 sera donc concentré sur cet objectif. "Après avoir pris quelques jours de récupération, je vais reprendre doucement les entraînements en travaillant mon endurance."

Comme cela lui a bien réussi, le Shark devrait recalquer sa préparation de 2019. "L’un ou l’autre demi-triathlon en juin et probablement deux en septembre : Geradmer et peut-être l’Ironlakes aux Lacs de l’Eau d’Heure."