Face à Wavre, Tristan Doeraene a honoré sa cinquième titularisation, la quatrième consécutive en championnat.


À 21 ans, l’ancien gardien des espoirs de Châtelet espère bien s’imposer à l’échelon national. "C’est ma deuxième saison à ce niveau, explique le dernier rempart des Casseroles. Je continue à emmagasiner de l’expérience."

Habituellement, le jeune gardien profitait d’un peu de temps de jeu, en l’absence d’Anthony Gillain. Mais, depuis quelques semaines, malgré le retour du gardien titulaire, le gamin reste dans le onze de base. "J’essaye de faire de mon mieux. J’écoute beaucoup les conseils de l’entraîneur."

Dimanche, contre Wavre, il fut un des grands artisans de la victoire de Gosselies. Sans ses trois belles parades, les Casseroles n’auraient pas pu engranger les trois points. "C’est bon pour ma confiance. Je suis là pour aider le groupe. Si je peux participer à la victoire, c’est parfait. J’en suis satisfait."

Ancien gardien, Fabrice Focant connaît bien ce poste et ses exigences. Il a même taquiné son poulain, à la fin de la rencontre. Au moment de la parade de ce dernier, sur un envoi à distance de Karoun, Tristan Doerane a boxé le ballon… "Moi, à ton âge, je le captais, lançait Fabrice Focant. Je gardais le ballon pour gagner du temps. Il ne faut pas lui dire qu’il a été trop bon, sinon il va s’envoler. Il doit garder les pieds sur terre. Il a des qualités. Mais il lui reste du pain sur la planche. Malgré tout, c’est lui qui nous a permis de rester dans le match en stoppant plusieurs belles occasions de nos adversaires. Je suis content de lui."

Avec Mathis Langlet, il fait partie des jeunes qui ont brillé dimanche. Même s’il doit encore travailler son jeu au pied, le gardien a laissé entrevoir de belles qualités.