Quelques heures après la sortie médiatique d’Aldo Troiani, le groupe du Futsal Team Charleroi s’est réuni afin de prendre une décision. 
Ce jeudi matin, par l’intermédiaire du bras droit du patron des Carolos, les joueurs ont envoyé un message fort au président. 
"On va rencontrer le groupe", explique Tiziano Troiani, le fils d’Aldo. "Je pense que le message de Salah, notre responsable de l’école des jeunes est mal passé. On va mettre les choses au point et dégager des solutions."

Pour Aldo Troiani, il n’a jamais été question de quitter le navire. Ce qu’il a encore précisé dans nos colonnes mercredi. Mais il avait besoin de crever l’abcès avec son groupe.
Au final, même si la cassure était bien réelle, les deux parties devraient dégager un accord pour le bien de tous. 
"J’ai toujours été le président et je compte le rester", lance Aldo Troiani. "Oui, j’ai fait un pas de côté. Mais je suis de retour avec mes deux pieds ! D’ailleurs, je suis très content, car mon fils, Tiziano, compte me seconder en devenant mon directeur commercial. C’est une bonne nouvelle. On va poursuivre l’aventure et préparer la coupe d’Europe au mieux."

Le club veut poursuivre son évolution. "Les gens qui pensent qu’on gagne de l’argent avec le futsal n’y connaissent rien", explique Tiziano. "Nos comptes sont clairs et la Ville les connaît. Nous proposons une structure professionnelle pour nos jeunes et nous tentons de mettre une équipe compétitive sur le terrain, avec de nombreux carolos."
Il reste à espérer que cette affaire ne laissera pas trop de traces, car le Futsal Team Charleroi a une belle carte à jouer, notamment sur la scène européenne. Le tirage au sort est prévu le 9 décembre prochain, afin de désigner l’adversaire pour les seizièmes de finale.