Charleroi L’Olympic de Charleroi pourrait participer au tour final.

Le FC Tilleur n’a pas obtenu sa licence, à l’inverse de l’Olympic. Si bien que les Dogues pourraient participer au tour final. Mais le club liégeois cherche par tous les moyens à régulariser sa situation et Charleroi est, pour le moment, relégable…

Malgré tout, cela reste une éventualité qu’il ne faut pas négliger. Qu’en pensent les joueurs ? "Pour montrer ce que l’on a montré cette saison, cela ne sert à rien", explique, avec franchise, Quantin Durieux, le capitaine des Carolos. "On va simplement prolonger notre calvaire de quelques semaines…"

Au club depuis des lustres, le défenseur central n’a pas sa langue en poche. "Chaque année, je suis motivé à l’idée de participer à cette dernière phase de la saison. Mais cette saison, c’est plus compliqué. Il n’y a rien de positif. Malgré tout, si on doit le jouer, on le fera, pour le président et pour les supporters."

La priorité des Dogues est ailleurs. "On doit arracher le maintien. C’est un minimum. Je n’ai pas envie de descendre avec ce club. Ce serait gâcher tout ce qu’on a pu faire par le passé."

L’Olympic n’a plus que trois rencontres pour sauver sa saison. "Je dis toujours qu’on a de la qualité dans le groupe, mais cela ne suffit pas. On ne forme pas un bloc sur le terrain. Il y a des lignes mais elles semblent indépendantes du reste. À l’entraînement, c’est de la folie, le jour du match, il n’y a plus rien."

Contre Waremme, il faudra pourtant trouver la solution. "C’est une équipe qui n’a plus rien à jouer, mais elle est solide."