Après des mois dans l'attente, Charleroi peut enfin retrouver le chemin du championnat. Le club défiera Kieldrecht, à l'extérieur, ce samedi à partir de 20h30. 

"J'ai hâte de pouvoir disputer ce match", lance Dimitri Piraux, l'entraîneur. "On a eu la chance de pouvoir poursuivre les entraînements. L'inverse aurait été catastrophique pour une équipe de haut niveau. Mais maintenant ,il est temps de jouer. On a besoin d'enchaîner les rencontres."

À ce sujet, le coach explique : "Kieldrecht a déjà de nombreux matches dans les jambes, dont des rencontres européennes. Ce ne sera donc pas le même rythme. Mais j'ai confiance en mon groupe. Il est capable de réaliser un bon résultat à l'extérieur."

Charleroi Volley espère créer la surprise. "J'ai déjà gagné à deux reprises face à cet adversaire chez nous. Par contre, je ne compte pas de victoire à l'extérieur contre Astérix. J'ai vraiment envie que le groupe arrache ce succès."

Avec les arrivées, notamment, de Moulin et Calande, le groupe est assez jeune. "Il y a aussi Mariya ou encore Camille. C'est un noyau plein d'avenir. C'est ce qui me plaît. Le club se professionnalise. J'espère qu'on terminera dans le haut du classement. La saison prochaine, j'ai cette envie d'accrocher le top 3 ou le titre."