L'affiche de la finale du Ladies Open, tournoi international féminin doté de 15.000$, opposait ce dimanche la Roumaine Andreaa Mitu à l'Autrichienne Sinja Kraus. 

Une finale représentative de la raison d'être du tournoi de Wanfercée-Baulet, entre une joueuse ayant chuté au classement mondial mais souhaitant se relancer et une promesse du tennis mondial ! Mitu a rayonné tout au long de la semaine, ne laissant aucun set à ses adversaires. Ex-68e mondiale et 1/8 de finaliste à Roland Garros en 2015 après avoir battu Karolina Pliskova et Francesca Schiavone, elle n'est plus que que 1026e à la WTA. Et cela pour une raison bien simple : elle a donné naissance à un petit garçon en janvier 2018. Le Ladies Open était son premier tournoi de simple cette année ! Quant à Sinja, âgée de seulement 17 ans, elle est en plein boom et a atteint récemment le meilleur classement de sa carrière (768e). 

Elle avait signé un beau parcours en 2018 (1/4 de finale) et avait promis aux organisateurs de revenir cette année pour gagner le tournoi. Elle n'y pas arrivée puisque ce choc de génération a tourné à l'avantage de l'aînée : Andreaa l'a emporté en deux manches (6/4 6/3).