Charleroi De plus en plus de jeunes sont attirés par ce sport.

À côté d’autres sports collectifs comme le football, le basket et le hockey, le football américain a du mal à se faire une petite place médiatique en Belgique et cela même si ce sport jouit d’une popularité accrue chaque année en janvier grâce au Super Bowl et au show qui l’entoure.

À Charleroi, les Coal Miners rassemblent les passionnés de ce sport qui déchaîne les passions outre-Atlantique. "Nos affiliations sont à la hausse, indique la présidente-administratrice de l’ASBL Charleroi Cougars Violaine Afzali. Nous n’avions jamais eu autant de joueurs inscrits et autant de présence à l’entraînement. Notre section de flag (NdlR : la version douce du foot US) fonctionne aussi très bien et, depuis cette année, nous avons développé un partenariat avec les Knights de Mons pour composer une équipe de cadets."

Pour trouver de nouvelles recrues, les staffs dirigeant et technique doivent faire preuve d’inventivité. "Nous essayons d’être présents sur les réseaux sociaux, via quelques films publicitaires, la distribution de flyers mais aussi lors d’événements organisés par la Ville tels que le Quartier d’été. Mais c’est vrai que ce qui fonctionne encore le mieux c’est le bouche-à-oreille…"

Le football américain possède un avantage sur plein d’autres sports collectifs : il est ouvert à tous les profils et tous les gabarits.

"Il faut juste être motivé et impliqué !" L’équipe phare du club, qui comprend une cinquantaine de joueurs, débutera son championnat de division Élite ce dimanche. "Avec une année d’expérience dans ce championnat, nous espérons faire mieux que notre 6e place sur les 8 possibles et accéder aux play-off." Cela signifie qu’il faudra terminer dans le top 4 du championnat.