Au soir de l'étrange rencontre entre le Futsal Team Charleroi et le Futsal Châtelet où les deux clubs ont purement et simplement refusé le combat, Aldo Troiani était fou de rage !
Vendredi soir, le public a purement et simplement assisté à une parodie de futsal, en raison notamment des enjeux concernant les positions pour les playoffs. "Je suis furieux, lance le patron. "Je suis descendu près du banc pour demander plus à mes joueurs et mes entraîneurs. Ils ont gagné le match mais c'était scandaleux un tel état d'esprit. Je me bats pour faire revenir des gens à la Garenne. On a un beau derby. Et le public qui a payé sa place doit assister à un match d'entraînement ? Je suis outré. J'ai décidé de me séparer de Liliu et de Christian Vavadio. Il y aura aussi des sanctions pour les joueurs."

Le président a pris d'autres décisions. "On va rembourser le public. Je suis honteux. Ce sont Alfonso Cetta et Thierry Briquet qui dirigeront le groupe pour la finale de la coupe de Belgique."
Contactés, Liliu et Christian Vavadio respectent la décision du président.

Il n'est pas simple de faire la lumière dans cette affaire, surtout que Charleroi a finalement gagné et Borgloon aussi. Ce fut donc un non-match inutile...

Du côté de Châtelet, certains déploraient également cette prestation.

Le futsal n'est pas sorti grandi de cette triste soirée.