C'est en Espagne que Luca Napoleone vit sa nouvelle vie à l'ère du Covid. L'ancien milieu de terrain d'Heist, Virton, du RWDM, de l'Olympic ou encore de Mouscron a pu y trouver un championnat et un club qui lui conviennent après avoir été mis de côté à l'Olympic Charleroi (Nationale 1). À Aviles, dans les Asturies, le jeune homme de 27 ans évolue pour le compte du club local, le Real, qui milite en Tercera División, l'équivalent de la D4.

Il y a quelques semaines, il a enfin effectué ses premières minutes pour ses nouvelles couleurs. "L'entraîneur m'a lancé au jeu", explique-t-il. "Cela m'a fait un bien fou. J'ai rapidement trouvé mes marques et pu apporter un plus offensivement à l'équipe."



 Dans la foulée, Luca Napoleone a enchaîné avec une titularisation. "J'ai joué une bonne heure. Mais c'était sur un terrain très petit et il fallait balancer de longs ballons, c'est moins mon style de jeu. J'ai assuré mes tâches défensives. Je retrouve du plaisir. Depuis, j'enchaîne les rencontres. Fin février, j'ai joué l'un de mes meilleurs matches depuis longtemps. J'ai été titulaire durant 80 minutes. J'ai même touché la barre, sur une belle volée. On l'a emporté 1-3."

© DR


Luca Napoleone est dans une structure assez professionnelle en Espagne. "On s'entraîne tous les jours, sauf le mardi. Mais on peut aller à la salle, le matin. C'est ce que je fais depuis trois semaines. Ensuite, vers 14h, on a un repas de prévu dans un restaurant local. Il faut alors respecter la sieste. C'est fou, je pense que personne n'est dehors durant cette période. C'est limite interdit. Le soir, on peut se balader. Il y a un port et la mer est à vingt minutes. C'est une belle ville historique. Sincèrement, c’est agréable de pouvoir vivre cette existence de joueur à l’étranger. C’est sans doute unique dans une carrière. Quand tu t’entraînes depuis petit, tu rêves de cette vie-là. Alors, oui, j’espère toujours jouer le plus haut possible. Mais c’est tout de même agréable d’avoir cette expérience en plus, à un parcours foot déjà intéressant."

© DR


Après avoir brillé avec Heist, en D2 amateurs, avec son comparse Curtis Kabeya, Luca Napoleone a frappé dans l’œil de Mouscron. Il y a même été titulaire à quelques reprises, en D1. Mais les mauvais résultats de l’équipe et le changement d’entraîneur ont précipité la fin de sa belle aventure. Le jeune homme a alors connu une suite de désillusions, malgré de beaux coups d’éclat à Virton, au RWDM ou encore à l’Olympic.

En Espagne, Luca Napoleone a décidé de se refaire une santé. "Le niveau dans mon équipe est très bon. Le club est actuellement dans le top 3. C'est la fin de la phase classique. On a réussi notre pari. Le groupe a décroché sa place pour les playoffs. C'était le premier objectif. Maintenant, on va tout faire pour essayer d'aller le plus loin possible. Tous nos adversaires nous attendent de pied ferme. Le niveau des autres formations est parfois inférieur. Mais notre groupe, lui, vaut une bonne Nationale 1 en Belgique."