Sur une voie de garage à l’Olympic Charleroi (N1), Luca Napoleone, 27 ans, a trouvé une nouvelle route à emprunter. Depuis lundi, il est en Espagne.

"J'ai dû me décider en 24h”, explique l'intéressé. "Je n'ai pas hésité. J'en ai parlé avec mon père. J'ai besoin de jouer au football."

 Pour le milieu de terrain, il s'agit d'une belle expérience. Le joueur rejoint une formation qui lutte pour le titre et la montée en D3. "Ici, personne ne me connaît, comme quand je suis arrivé à Heist. Je débarque au Real Avilés, une formation de D4 espagnole, avec l’envie de bien faire."

 Au coup d’envoi de la saison, à Charleroi, le joueur a été versé dans le noyau B. "Durant la préparation, on a eu un programme à suivre. Je pense que j’en ai trop fait. Du coup, l’entraîneur attendait beaucoup de moi en début de saison. Je pense que c'est ce qui m'a été reproché. Je suis déçu car il y a un renouveau chez les Dogues. Mais j’ai continué à être professionnel jusqu’au bout."

 L’ancien joueur de Mouscron et du RWDM a signé jusqu’au terme de la saison. "Je vais être loin de tout le monde. C'est une énorme chance pour moi. Je veux tout donner. C'est un rêve de jouer à l'étranger. Même si j'ai envie surtout d’évoluer le plus haut possible. Tout footballeur veut jouer en Espagne. J'ai eu une bonne impression avec les responsables du club. Ici, c'est un stade qui ressemble à celui du RWDM. Le centre d'entraînement et le terrain me conviennent. J'ai hâte d'en découdre. J'ai deux entraînements. Les papiers sont en train de se faire pour que je sois qualifié. J'ai signé jusqu'à la fin de la saison. J'en ai parlé avec mes proches. C'est ma chance. Je dois tout donner. C'est difficile de quitter tout le monde mais, personnellement, je ne me sens pas mal. Je sais que je peux y arriver et je vais tout faire pour."