Pont-à-Celles ne s’est pas affolé sur le marché des transferts, au cours des dernières semaines. Le club a décidé de jouer la carte de la continuité, malgré le départ notamment de trois cadres, dont deux qui n’étaient pas forcément attendus.

"On se préparait à la fin de carrière de Fabian Nittelet qui fut un élément important des différentes périodes du club", explique Olivier Brismez, le manager sportif du club. "Il a finalement retrouvé un chouette dernier défi en P1. Avec le choix de Jérémy Cuypers de changer d’air, c’est tout de même une belle page sportive qui se tourne. On s’y attendait moins. Mais on ne peut que le remercier et lui souhaiter bonne chance pour la suite.

Par contre, le club comptait sur Renato Aromatario. "Il devait rester avec nous. Mais il a décidé de revenir sur son choix. Au début, cela a été un peu la panique. Mais on a su trouver une bonne et rapide solution avec l’arrivée de l’expérimenté Damien Lahaye, qui arrive de Rebecq."

 Pour le reste, le club a misé sur la stabilité en vue de la saison 2021-2022. "On poursuit avec nos nombreux jeunes et le reste du groupe. 15 éléments ont souhaité continuer l’aventure avec nous. C’est de bon augure pour la suite. Au niveau des renforts, les arrivées de Langlet (Gosselies), Dufer (Braine), Hellas (Namur) et Tomah (URLC) devraient apporter un plus. Le but est de vivre une belle saison en D3."

Les Pont-à-Cellois espèrent que la Covid-19 sera rapidement de l’histoire ancienne.

"On a respecté tous les protocoles. On essaye de poursuivre les entraînements pour nos jeunes, sans aucune rentrée. On espère une aide. On a déjà su décrocher un petit 1000 euros via un challenge lancé par la Ministre. On attend avec impatience les prochains mois, avec l’espoir de pouvoir organiser quelques tournois et soupers pour aider le club."