Monceau peut-il rejoindre la D3 amateurs ? C'est la volonté du club depuis plusieurs années. Il ne s'en est jamais caché. Cette fois, les Moncellois ont décidé de changer de formule, en remplaçant une bonne partie du groupe qui jouera à nouveau le haut du tableau en P1 en 2021-2022.

Entretien avec Michel Dufour, l'entraîneur.

Le confinement fut-il positif pour Monceau ?

"Oui, cela m'a permis d'en apprendre plus sur la mentalité du groupe. J'ai toujours eu un noyau formidable qui vit bien. Mais j'ai besoin aussi de gars qui sont capables de se dépasser pour gagner."

Avez-vous opté pour un groupe mieux balancé ?

"J'ai conservé une ossature de 12 joueurs. J'y ai ajouté 8 éléments. Je pense qu'avec des Bodson (Montignies), Cuypers (PàC Buzet) ou encore Loïc Noël (Gosselies), on a gagné en maturité et une stabilité dans les lignes. J'ai trouvé les profils qu'il me manquait."

 Quel sera votre objectif ?

"La course au tour final, avec le titre en point de mire. Il faut avoir de l'ambition. Avec la fusion de Braine, il pourrait d'ailleurs y avoir un montant supplémentaire. Mais il faudra sortir de cette P1 qui dispose de quelques belles équipes."

Monceau peut-il y arriver ?

"Je pense qu'on l'a manqué de peu, il y a quelques années. Le groupe est souvent attendu au tournant et les derbies sont tendus. Mais c'est à nous de trouver la bonne formule pour faire la différence."

Des joueurs comme Castronovo ou Vanhorick ont vanté votre travail.

"Cela me fait plaisir, surtout de la part d'éléments de leur calibre. J'essaye d'être proche du groupe mais également d'établir un cadre. J'aime vraiment ce rôle au coeur de cette belle équipe."