La créativité et l’audace étant visiblement restées au vestiaire, la première période se déroula, inodore, incolore, insipide, à l’exception d’une sortie plus qu’opportune de Moricone (14e) pour empêcher Orye de concrétiser une légère domination anversoise. Domination qui déboucha par après sur l’une ou l’autre situation délicate dans le rectangle carolo mais nullement dommageable pour les visiteurs.

Que les deux équipes, surtout dans le chef des Dogues, s’enhardissent davantage dès la reprise, en haussant la cadence, n’eut dès lors rien d’étonnant. Orye encore lui, hérita pourtant d’une nouvelle occasion à la 62e mais il ne fit pas un meilleur usage du ballon.

A la 77e, Delbergue eut à son tour l’opportunité de débloquer le marquoir mais son envoi rasa le cadre.

A force d’insister et d’y croire un peu plus, Heist aura toutefois le dernier mot, à la faveur d’une frappe pleine lucarne de Ferreira Carrasco (1-0).

Fiche technique

Heist : Van Aerschot ; Wijns (23e Tambeur), Webers, Englebert, Nys ; Absisan, Lemti ; Orye, Ferreira Carrasco ; Gendebien (61e Bamona), Jutten (75e Walen De Keyser).
Olympic : Moriconi ; Corneillie, Castellana, Félix, Lioka Lima ; Khaida, Guedj (55e Moihedja), Ghesquière (72e Perreira), Perez-Salibur (66e Dahmane) ; Gadi ; Delbergue.
Arbitre : M. Vandevenne.
Avertissements : Absisan, Lioka Lima, Van Aerschot.
Le but : 84e Ferreira Carrasco (1-0).


>>> Résultats et classement de Nationale 1 <<<