Charleroi

Les hommes forts des deux clubs ont trouvé un terrain d'entente

Après une première entrevue la semaine passée, les présidents de l'Olympic et de Châtelet ont décidé de s'accorder un tête-à-tête pour rentrer dans le vif du sujet, concernant une potentielle fusion.

A 13h, les deux hommes ont pu se retrouver pour aborder différents dossiers sensibles, dont le financier. Cette réunion a permis d'avancer. 

"A 90 %, la fusion est actée", explique Patrick Rémy, le président de Châtelet-Farciennes. "On doit encore rencontrer les instances politiques et régler quelques détails techniques au niveau des différents organigrammes."

Les deux hommes forts ont trouvé un accord. "C'est plus qu'en bonne voie. On a le même projet et la même envie."

Le prochain projet devrait garder l'appelation Olympic. "On évoluera à la Neuville. On conservera un matricule et deux équipes. Dans la seconde équipe, on fera évoluer les meilleurs jeunes des deux clubs. Je pense qu'ils ont les qualités pour s'aligner en D2 amateurs."

En ce qui concerne, les écoles des jeunes et les comités, les deux présidents doivent encore s'accorder. "On a encore du travail. Mais la réunion fut positive. On va pouvoir mettre sur pied un beau projet."