Charleroi Le coureur affilié au club flamand Alfsasun Alfacool réalise de bons débuts dans sa nouvelle catégorie des espoirs.

Il n’a pas encore pris de points au DH Challenge Ekoï, notre classement de régularité. Mais cela ne devrait plus tarder. Car Pierre Despontin réalise de bons débuts dans sa nouvelle catégorie, celle des élites sans contrat et espoirs. Passer des pelotons des juniors à ceux de la catégorie supérieure n’est jamais évident. Car les coureurs ne sont plus confrontés qu’à des adversaires de leur âge mais à des coursiers bien plus âgés et plus expérimentés.

"Je dois bien reconnaître que mon début de saison se passe bien, mieux que ce que j’espérais", commente Pierre Despontin. "Je ne pensais pas aussi bien marcher. Mais je me suis directement bien adapté et j’ai déjà obtenu plusieurs tops 20, dont un top 10. C’est vraiment encourageant pour la suite. Quand on arrive dans une nouvelle catégorie, on repart de zéro. Mon idée, c’était juste de terminer les courses. Mais je sais déjà faire bien mieux que cela."

Il n’a pas changé ses habitudes de préparation hivernale. "J’ai fait de la course à pied, comme je le fais chaque hiver, j’ai même remporté une épreuve", explique-t-il encore. "Et cela a bien fonctionné. On me dit que je cours mieux que chez les juniors. Et je pense que c’est vrai. J’ai l’impression que cette nouvelle catégorie me convient mieux que celle des juniors. Car il y a moins d’à-coups. Et les distances sont surtout plus longues. Je passe assez bien les distances. Je sens vraiment que j’ai progressé par rapport aux dernières années. Mais je sais aussi qu’il me reste du boulot. Je manque encore de puissance par rapport aux coureurs qui ont 25 ou 30 ans."

Le week-end dernier, il s’est fait plaisir en disputant le Grand Prix Maarten Wynants, avec les pros. "C’est particulier de rouler désormais avec des pros", termine le coureur affilié au club flamand Alfsasun Alfacool. "Dimanche, il y avait du beau monde, avec notamment Wout Van Aert. Pour progresser, je me dis qu’il faut tout donner. Et c’est ce que j’ai fait dimanche, même avec les pros. Je suis allé prendre des relais et j’ai aussi essayé de sortir du peloton".