La décision est tombée durant le week-end, le ticket européen pour le représentant belge se disputera entre Charleroi et Gooik, au cours d'un test-match au meilleur des trois manches. 

Pour tenter d'expliquer la situation simplement, Charleroi est le tenant du titre de la saison 2019-2020. Gooik est, lui, le leader du défunt championnat, mais qui n'a pas été au bout du premier tour.

Si la décision était prise au niveau des règles de la Fédération, les Carolos auraient dû rester les représentants européens. Si la décision était prise par rapport au coefficient de l'UEFA, Gooik pouvait légitimement prétendre à cet honneur.

Finalement, les deux structures ont opté pour cette solution, avec un premier match prévu le 26 juillet. "C'est une aberration", lance Aldo Troiani, le patron du Futsal Team. "Je n'ai pas envie de me lancer dans une guerre avec Gooik ou la Fédération. Mais il faudra un jour un vrai règlement qui soit le même toutes les années. Moi, on me prévient un mois seulement avant ce projet. C'est trop court. Je n'aurai que quatre joueurs à cette période-là !"

Le président a un rendez-vous avec Maître Deprez, spécialiste des questions sportives épineuses. "On va voir ce que l'on peut faire. Si j'avais pu aligner mon équipe, encore, j'aurais pu accepter. Mais là, ce n'est juste pas possible. C'est un honneur de représenter la Belgique sur la scène européenne. Cette compétition me tient à coeur."