A 35 ans, il a presque fait le tour de la Belgique.

Hormis une pige (2010-2011) avec Créteil-Lusitanos (il avait éprouvé une envie momentanée de revoir son pays natal), Flavien Le Postollec se plaît visiblement beaucoup en Belgique. À tel point qu’à 35 ans, il en a fait tout le tour ou presque : au Brussels, à Eupen, à Mons, à OHL et à Deinze depuis la saison dernière.

Pour ce bourlingueur dans l’âme qui avait au départ tapé dans la balle à Vitrolles et à Martigues avant de monter à Lille où Claude Puel l’avait titularisé à une seule reprise, ce parcours atypique jalonné de bons et de moins bons moments fait de lui aujourd’hui un résident wavrien qui ne sait pas de quoi les lendemains seront faits.

Pour l’heure, il se sent comme un poisson dans l’eau, celle de la Lys, qui coule à proximité du Stade Van De Wiele où Deinze, à l’exception d’un nul (0-0) contre Dessel, a l’habitude de l’emporter sans coup férir. Flavien Le Postollec s’éclate sous la vareuse Oranje de l’autoritaire leader flandrien. Il a disputé toutes les rencontres dans leur intégralité (sauf une à Winkel) et en meneur d’hommes qu’il est, il porte le brassard de capitaine.

"À la fin de la préparation, le T1, David Gevaert, m’a confié cette responsabilité. Disons que je suis son relais, plus sur le terrain que dans le vestiaire", tout ça sans être bilingue : "Du temps où je jouais à OHL, il y avait une majorité de joueurs francophones, ce qui ne m’a pas incité à apprendre le néerlandais. C’est vrai que j’aurais peut-être pu faire un effort de ce côté-là…"

De cette lacune linguistique, on n’en fait pas un drame à Deinze qui avait foiré lors des derniers playoffs : "Cette fois, plus on avance dans la compétition, plus on se sent dans l’obligation de monter", avoue Flavien qui ajoute : "L’équipe est très complémentaire et sait faire le gros dos quand il le faut. Notre goleador, Mertens (19 buts), récolte les fruits de notre bon collectif mais à l’Olympic, il s’agira de faire très attention. Je me souviens d’un match très compliqué la saison dernière…"