Romain Berti s’est imposé sur le circuit de 28 km du Trail des Terrils.


Habitué aux intenses efforts physiques grâce à son métier de sapeur-pompier à la Ville de Charleroi, Romain Berti a escaladé un par un les cinq terrils qui figuraient sur le circuit de 28 km du Trail des Terrils (2h16).

"C’est ma toute première victoire ! Elle est d’autant plus belle que c’était la première course que je faisais avec mes amis du Team Phaco, raconte-t-il. J’étais toujours tout seul mais j’avais la compagnie du vététiste qui ouvrait la course et d’un chien qui a couru avec moi sur une colline ! La plupart de mes équipiers étaient dispersés sur les autres distances. Nous nous sommes croisés à plusieurs endroits et ils me tenaient au courant de l’avance que j’avais sur mes poursuivants."

L’an dernier, il s’était trompé de chemin. "C’était le tout premier trail que je faisais et j’ai dû me farcir une boucle supplémentaire de 4 km. De ce fait, je figurais assez loin dans le classement et je voulais prendre ma revanche cette année !"

La course à pied, il ne la pratique que depuis deux ans. "J’ai longtemps été un adepte du crossfit avant de succomber au virus du running. J’ai alors fait plusieurs courses, notamment quelques-unes du challenge de Hainaut mais pas suffisamment pour y être bien classé. Récemment, j’ai fait le marathon de Venise en 3h05. Une super perf pour moi ! Je remets ça en janvier à Marrakech !"

© dr

Son premier podium en trail, il l’a obtenu à Montigny-le-Tilleul (Trail du Montagnard, 18 km) en mars. Le Carolo voit dans cette discipline un apport indéniable pour son activité professionnelle. "Les trails très vallonnés comme celui des Terrils m’aident à garder un bon dynamisme et une bonne endurance quand je suis en intervention. Toutefois j’estime que le sport adéquat pour notre profession reste le crossfit. D’ailleurs, je continue à le pratiquer encore un peu en caserne."