C’est un pilier de la Castellinoise qui a décidé de faire un pas de côté. Serge Malacrod, la manager sportif et responsable des transferts n’a annoncé hier sur le groupe Facebook du club. "Ma santé et ma vie de famille me poussent à quitter mes fonctions, avance-il avant d’évoquer une perte de motivation. Les pongistes ne sont plus les mêmes qu’avant. Il y a des assistés, des égoïstes, des individualistes… On ne parvient pas à satisfaire tout le monde et certains ne le comprennent pas aujourd’hui. Tout est devenu compliqué. Avant, les joueurs se battaient pour être certains de leur place le samedi. À l’heure actuelle, je reçois des coups de téléphone le vendredi soir pour m’annoncer qu’un tel ou un tel ne peut pas jouer le lendemain. Le Covid a joué un rôle aussi dans cette situation."

Pas de dégoût

Ce manque de sérieux ne touche, heureusement, pas l’équipe première. Cette saison est une source de satisfaction pour tout le club. "Ce sont de vrais professionnels. Mais la plupart des gens ne savent pas l’organisation que demande la gestion des matches de Superdivision. Cela demande beaucoup de temps et, ce temps, je ne l’ai plus."

S’il met le tennis de table entre parenthèses, Serge Malacord ne repousse pas l’idée d’un retour dans un avenir pas trop lointain. Il va d’ailleurs boucler ses derniers dossiers avant de se reposer. "Je ne suis pas dégoûté. Je conserve de nombreux amis dans le club et ailleurs. Il est possible que je revienne un jour." On n’oublie pas 45 ans de ping en un clin d’œil !