Si tout va bien, il devrait rejoindre Naples sous la forme d'un prêt pour terminer la saison. 

"En serie A, les équipes jouent", explique Valentin Dujacquier . "J'ai besoin de garder le rythme avec de la compétition. J'ai été franc avec le club qui a toujours été correct avec moi. S'il me donne son accord, je compte revenir en août pour attaquer la suite avec Châtelet."  

Actuellement neuvième, le Real San Giuseppe était à la recherche d'un joueur d'expérience. "J'ai toujours rêvé de jouer en Italie ou en Espagne. Je vais enfin réaliser mon rêve. J'ai refusé une offre d'une D2 italienne en janvier car le championnat en Belgique risquait de reprendre." 

Ici, les clubs de l'élite se réunissent ce soir pour évoquer la suite des événements. Le championnat pourrait reprendre en avril plutôt qu'en février. "J'ai besoin de rythme et de compétition. Je ne peux pas vivre une saison blanche. Ma femme a accepté mon départ, malgré nos deux enfants. Mais c'est pour le bien de toute la famille. Je me débrouille en Italien, cela devrait aller. Le club a été séduit par mon profil et mon palmarès."  

L'ancien soulier d'or affiche de nombreux matches européens et titres de champion de Belgique. Châtelet semblerait être sur le point d'accepter ce prêt au moment d'écrire ces lignes.