Sport régional

Opposé à l'adversaire le plus difficile possible en quarts de finale de Challenge Cup, Visé a fait preuve de beaucoup de courage. Mais cela n'a pas suffi face à Neva Saint-Petersbourg, 45e club au ranking européen. Les Visétois se sont inclinés 26-33 et enverront leur équipe B au match retour.

Korneel Douven avait décidé de lancer d'emblée Hadzic dans la bagarre. Bien lui en avait pris puisque le Bosnien ouvrait la marque. C'était la seule fois où Visé allait mener au score.

Toujours inspiré par les après-midi européennes, Hadzic maintenait un semblant de suspense mais les Russes étaient vraiment très forts et puissants. Et même lorsqu'ils levaient un peu le pied, Visé ne parvenait pas à en profiter, son jeu étant vraiment trop prévisible. Seul Rola tirait son épingle du jeu à la construction.

Difficile, dans ces conditions de prétendre à quoi que ce soit, d'autant que les gardiens n'arrêtaient pas grand-chose tandis que le dernier rempart de Saint-Pétersbourg fleurtait avec les 40 %.

En deuxième mi-temps, avec une défense en 5-1, Visé limitait la casse face à un adversaire qui faisait tourner, Carvalhais et Vancosen profitant de chaque occasion qui se présentait à eux.

Le match retour aura lieu samedi prochain. A la demande des joueurs, les dirigeants visétois ont pris la décision d'envoyer l'équipe B à Saint-Pétersbourg, l'équipe principale voulant tenter de remporter le Final 4 de la BeNeLeague.

La fiche du match

Visé: Lupica (25'), Siraut (35'), Carassus, Cusumano2 , Flajs 2, Vancosen 4, Marchal 1, Rola 5, Hadzic 7, Carvalhais 4, Gava, Glesner, Beckers, Géradon, B. Danesi et Bello 1.

Intermédiaires: 4-6, 8-10, 13-17; 16-23, 21-27, 26-33.