Le président de l’ACFF a réagi à la communication du Conseil National de Sécurité au sujet de la pratique sportive. Les championnats devraient bel et bien débuter les 5 et 6 septembre.

Les décisions communiquées par le Conseil National de Sécurité de ce mercredi ont permis d’y voir plus clair concernant la reprise et le début de la saison prochaine pour le foot amateur, même si certains éléments restent à éclaircir.

Il est désormais acquis que, à partir du 1er juillet, les entraînements réunissant jusqu’à 50 personnes sous l’encadrement d’un coach pourront avoir lieu. Le public, jusqu’à 200 personnes assises et moyennant le maintien d’une distance physique, sera autorisé à partir de la même date.

Concrètement, cela signifie que la reprise des entraînements prévue habituellement dans le courant du mois de juillet pour les clubs pourra se tenir dans des conditions presque normales. Avant la reprise des compétitions selon un calendrier qui prévoit le début des championnats au week-end des 5-6 septembre et avant lequel devraient prendre place les premiers tours de la Coupe de Belgique.

"Certains points restent à éclaircir mais cela évolue dans le bon sens", s’est réjoui le président de l’ACFF David Delferière. "Voici un mois et demi, nous avions remis un plan de déconfinement du foot amateur. Force est de constater qu’on en a tenu compte et que les signaux envoyés sont positifs pour le foot amateur."

David Delferière se veut optimiste quant à la tenue d’une saison 2020-2021 presque normale. "La situation évolue plus positivement qu’espérée. A ce stade, seule l’interdiction d’utiliser les douches et les vestiaires m’ennuie dans la perspective de la reprise de la compétition. Dans le cas d’un entraînement, c’est moins grave."

L’ACFF, après un conseil d’administration ce mercredi soir, communiquera plus en détails vers ses clubs d’ici à la fin de la semaine.