Depuis quelques semaines, les supporters sont à nouveau admis dans les stades de football. Limitées en principe à 400 spectateurs, les enceintes peuvent accueillir plus de monde lorsque des dérogations sont accordées. Pour que tout se déroule le mieux possible et pour limiter au maximum la propagation du virus, les mesures sanitaires en vigueur sont bien entendu à respecter. Ainsi, par exemple, le service au bar est interdit, le port du masque est obligatoire, tout comme le respect des distanciations sociales. 

La situation dans notre Royaume s'aggrave de jour en jour et les comportements dans les stades de football ne sont visiblement pas toujours irréprochables. L'ACFF en est bien consciente. "La pandémie évolue mais il se passe des choses dans les buvettes et les tribunes. On voit, lors de certains matchs, des supporters torse nu, sans masque et qui ne respectent pas la distanciation sociale. Dans les buvettes, le protocole HoReCa n'est pas toujours respecté par certains participants. Nous devons donc nous poser des questions et voir ce qu'il y a lieu de faire. Si les comportements ne changent pas, nous nous dirigerons vers des mesures drastiques", explique David Delferière, le président de l'Association des Clubs Francophones de Football, qui espère bien entendu ne pas devoir en arriver là.

En attendant, les discussions entre la Fédération et les instances se poursuivent. "Nous travaillons sur une évolution du protocole." Certains changements devraient être opérés dans les prochaines heures ou les prochains jours...