Seraing en a planté cinq au club anversois

Seraing – Lierse 5-3

Des cadeaux à profusion ! Voilà ce qu’a réservé un premier acte relevé au Pairay. Du côté lierrois tout d’abord puisque Kindermans lançait idéalement Sanogo sur le but d’ouverture avant que Rausin n’offre le ballon à Cascio sur le deuxième ! Cascio signait un doublé grâce à une percussion de Sanogo, collectif en fin d’action. Puis, les Sérésiens, incapables de geler le ballon, se mettaient en difficultés en offrant un énorme cadeau et trop d’espace à deux reprises. Mais Seraing revenait avec d’excellentes intentions et un doublé de Mroivili leur permettait de prendre leurs distances. Le cadeau de Faye à Vermeiren à un quart d’heure du terme ne changeait rien à l’issue finale. Si spectacle, buts et victoire sont bien au bout du chemin, certains devront aussi apprendre à gérer et à penser à défendre lors de certaines parties de match.

Seraing : Werner; Swers, Faye, Boulenger, Kilota; Mroivili, Sabaouni, Al Badaoui (89e Mouhli); Cascio (90e+1 Machado), Sanogo (76e Gueye), Labylle.

Lierse : Rausin; Van Der Veken, Frans, Smolders, Delorge (56e Nelissen), Vinck, Wils, Buyens (59e Janssen, Kindermans (46e Da Silva), Vermeiren, Kargbo.

Arbitre : M. Krack

Avertissements : Mroivili, Al Badaoui, Kargbo, Wils, Da Silva, Vermeiren, Van Der Veken,

Les buts : 18e Sanogo (1-0), 22e Cascio (2-0), 29e Cascio (3-0), 36e Vermeiren (3-1), 44e Kargbo (3-2), 56e Mroivili (4-2), 60e Mroivili (5-2), 75e Vermeiren (5-3)

Heist 1-1 UR La Louvière Centre

Pas de vainqueur au terme de cette première confrontation officielle entre les deux clubs. Une fois de plus, les Louviérois ont mené au score, par l'entremise de Kahail, à point nommé pour reprendre un coup-franc botté par Félix à la demi-heure. En s'appuyant sur une inhabituelle défense à cinq, les Loups réduisaient pratiquement à néant les velléités anversoises. Du moins en première période car Heist égalisait dès la reprise via Orye, très proche du 2-1 dix minutes plus tard. Des Verts, qui avaient déjà perdu Dahmane sur blessure (42e), obligés ensuite de prester en infériorité numérique après l'exclusion (évitable) de Blaudy (63e). Benhamou, contré par deux défenseurs, loupait encore l'immanquable. La Louvière conservait ainsi un (bon) point de ce périlleux déplacement.

Heist : Van Aerschot; Tambeur, Englebert, Webers, Wijns (69e Karahmet); Regnier, Absisan, Benhamou (82e Janssens); Gendebien (46e Bernardinho), Bamona, Orye.

URLC : Crémers; Miroux, Félix, Luhaka, Kahail, Blaudy; Zenadji (74e Tamoh), Perreira-Bofomua (89e Ndikumana), Dansoko, Saidane; Dahmane (42e Bouchareb).

Arbitre : Staessens.

Avertissement : Bernardinho.

Exclusion : 63e Blaudy (2j.).

Les Buts : 31e Kahail (0-1), 46e Orye (1-1).

Tubize - Olympic Charleroi 1-2

Les Tubiziens peuvent nourrir des regrets, vu les occasions manquées.

Contrairement à Rupel Boom, les Tubiziens ont proposé du jeu. Un style très espagnol, avec une belle possession de balle, qui leur a permis de se créer plusieurs occasions de but en première période, galvaudées à trois reprises par Nanizayamo et enfin El Omari.

L’Olympic Charleroi a su laisser passer l’orage et n’est, offensivement, entré dans la partie qu’après la pause. Et avec succès, vu la reprise victorieuse de Some (61e), sur un débordement de Lamort, alors que la défense locale était mal alignée.

Garlito pensait offrir un point logique aux Tubiziens sur penalty (85e), mais c’était sans compter sur l’opportunisme de Lamort, qui permettait aux Carolos de l’emporter (90e), au terme d’une partie où chaque équipe aura eu sa mi-temps.

Tubize : De Bie ; Luo, Cachenaut, Aarab (79e Tawaba), Rigoni ; Lokando (68e Gueulette), Saenz, Garcia ; El Omari, Garlito, Nanizayamo (67e Setti).

Olympic Charleroi : Moriconi ; Van Den Kerkhof, Castellana, Laurent, Thibaut ; Castronovo (86e Wala Zock), Khaida, Jiyar; Lamort, Vanderbecq (89e Largo), Some (68e Sbaa).

Arbitre : M. Letellier.

Avertissements : Aarab, Cachenaut, Castronovo, Saenz.

Les buts : 61e Some (0-1), 85e Garlito (1-1), 90e Lamort (1-2).